Incroyable ! Bara Ndiaye change de plan pour descendre Mimi Touré

Attaques, accusations sur accusations : Qu’attend Macky Sall pour sanctionner Bara Ndiaye ?

Bara Ndiaye continue de déverser des insanités sur la Présidente du Conseil économique, social et environnemental (CESE). Rien ne sembler l’arrêter lui et ses commanditaires au cœur d’un vaste complot contre des autorités de la République. On avait pensé qu’avec la perte du pouvoir par le Parti démocratique sénégalais (PDS), le Sénégal n’allait plus revivre certaines intrigues qui finissent par exaspérer les Sénégalais dégoûtés par certaines pratiques qui n’honorent personne. Avec l’Alliance pour la République (APR) au pouvoir, l’on touche le comble.

Bara Ndiaye accuse Mme Aminata Touré d’avoir transformé le CESE en quartier général (QG) pour préparer la présidentielle de 2024. Avec arrogance, il soutient que Mme Aminata Touré a recruté le nommé Sidy Bara Fall, comme son Chef de cabinet avec un salaire estimé 1 700 000 FCFA. Avec Bara Ndiaye, on passe d’accusations à des dénonciations. L’acharnement dont font montre lui et ses commanditaires contre Mme Aminata Touré, est la preuve qu’on est en présence de comploteurs vraiment maladroits dans leurs démarches.

Bara Ndiaye est si occupé à s’acharner sur la Présidente du CESE, qu’il n’a plus le temps d’attaquer le ministre des Affaires étrangères, Amadou Bâ qui est lui aussi sa cible. A moins que lui et Mbaye Ndiaye, l’autre troubadour n’aient décidé de se répartir les rôles Lui s’acharne sur Mme Aminata Touré, l’autre sur Amadou Bâ. Quelle que soit la stratégie adoptée par les comploteurs de la République, un tel climat ne peut plus continuer à être entretenu au Sénégal.

Jusqu’à quand, le Président Macky Sall doit observer et laisser faire ? Moustapha Diakhaté a été exclu de l’APR pour avoir défendu des positions contraires à sa ligne. Pourtant Bara Ndiaye et ses maîtres continuent de défier le Chef de l’Etat Macky Sall qui a clairement donné des directives aux responsables de son parti, d’arrêter de s’attaquer entre eux.

La rédaction de Xibaaru