Troisième mandat : Alassane Ouattara peut-il être cité en exemple pour Macky Sall ?

Après que Alassane Ouattara s’est prononcé en Côte d’Ivoire pour dire que conformément à la Constitution dans son pays, il ne se présentera à un troisième mandat, la pression s’accentue sur le Président Macky Sall. L’on cherche à lui mettre la pression pour l’obliger de suivre l’exemple d’Alassane Ouattara et déclarer, sans ambiguïté aucune, qu’il ne se présentera à un troisième mandat. Dans son discours à la nation, le 31 décembre, le Président Macky Sall a donné les raisons pour lesquelles, il ne veut pas évoquer la question pour le moment.

Pour Macky Sall, quelle que soit la réponse qu’il apportera, c’est le pays qui risque de ne plus se mettre au travail, et d’entrer dans une campagne électorale permanente, alors que 2024 est encore loin. Sur ce plan, le Président de la République Macky Sall a bien raison. D’ailleurs Alassane Ouattara que l’on veut montrer en exemple, a attendu 4 ans et 2 mois, sa réélection remontant en 2015, pour apporter une réponse ferme à cette question. C’est à sept mois de la présidentielle qui se tient en octobre 2020, qu’il a daigné enfin répondre qu’il ne se présentera à un troisième mandat.

Pourquoi Macky Sall doit apporter tout de suite une réponse à la question alors qu’il a été réélu, il y a un an de cela ? En tout cas, c’est un mauvais exemple donné concernant Alassane Ouattara. Déjà que l’on assiste à une guéguerre au sein de l’Alliance pour la République (APR) où des responsables sont victimes de toutes sortes d’attaques provenant de conspirateurs tapis à la présidence de la République.

La rédaction de Xibaaru