Kédougou…colère après un quartier totalement inondé

Kédougou : Fonsa Keita déverse sa colère sur les politiciens…

La descente du reporter de xibaaru.sn a donné l’occasion à une habitante du quartier Dalaba de Kédougou de s’exprimer à cœur ouvert sur les maux qui gangrènent la vie dans ce quartier.

« En période de crue du fleuve Gambie, il est parfois difficile de trouver de l’aide, c’est chacun pour soi. Chacun s’occupe de ses affaires, on ne pense pas à porter secours aux autres. L’eau nous a surpris la nuit dernière. On ne pouvait pas demander de l’aide à quiconque que ce soit. Il fallait mettre ses affaires, ses enfants à l’abri. Certaines de nos voisines sont allées se réfugier jusqu’au quartier Gomba. Le pouvoir est en train de faire du travail. Au quartier Dalaba, nous pensons que ce travail est mal fait. A Kédougou, tous les quartiers ont une certaine considération sauf Dalaba. A l’approche des élections, les politiciens défilent dans notre quartier pour récolter des voix. Une fois au pouvoir, personne ne nous voue aucune considération. Nous vivons dans la pénombre. C’est toujours en période de campagne que les lampes ont allumées dans les quelques rues. Après la campagne, on nous replonge dans l’obscurité. Souvent les politiciens viennent avec quelques billets de banque pour nous leurrer. Nous ne disposons même plus de routes. En saison des pluies, se déplacer dans ce quartier est un véritable calvaire. Nous n’avons pas d’autre alternative que la résignation. J’avoue que nous ne sommes pas en paix dans ce quartier » a –t-elle confié

En plus d’égrener les difficultés de certains habitants du quartier Dalaba, elle a fustigé le mode de sélection des bénéficiaires des bourses de sécurité familiale.

« Dans notre maison, personne n’a bénéficié de bourse de sécurité familiale. Moi, j’ai été recensée à plusieurs reprises mais je n’en ai jamais bénéficié. Le choix des bénéficiaires est flou »

Propos recueillis par Adama Diaby Kédougou pour xibaaru.sn