Kédougou : FISE, l’argent n’est pas versé dans les caisses du

En marge de la cérémonie de réception technique du pôle mère-enfant du centre de santé de Kédougou, M Karamokho Seydi Bâ, le superintendant de la performance sociale de PMC a apporté des précisions sur la mise en œuvre du Fonds d’Investissement Social et Environnemental (FISE)

kédougou
Karamokho Seydi Bâ du PMC de Kédougou

Pour la visibilité et durabilité

« PMC est une jeune mine qui vient juste de faire 3 ans. Mais depuis 3 ans on a eu à investir au niveau de Kédougou au niveau de la commune de Tomboronkoto avec des investissements visibles. Et ceci est dû d’une manière générale à une stratégie que nous avions mise en place. PMC voudrait que tout ce qu’elle fait dans le cadre du Développement soit non seulement visible mais durable »

Les collectivités territoriales comme portes d’entrée

« Nous avons bâti une stratégie qui a été partagée avant même d’être mise en œuvre. Le préfet, le gouverneur ont tous validé cette stratégie qui voudrait qu’on passe par les collectivités locales comme porte d’entrée. Et aujourd’hui, le président du conseil départemental, le maire de la commune de Tomboronkoto ne peuvent toucher aucun franc du fonds d’investissement social et environnemental »

C’est PMC qui décaisse et finance les microprojets prioritaires identifiés

« C’est dans une grande transparence que ces fonds sont gérés parce qu’une fois le fonds voté il n’est pas mis directement dans les caisses du conseil départemental ni dans les caisses de la commune de Tomboronkoto. C’est à travers le Plan Annuel d’Investissement de la commune et du conseil départemental que des microprojets structurants sont choisis. Et ces microprojets doivent répondre à des critères, à des principes parmi lesquels la durabilité, l’harmonisation, la priorité. Et à travers ces principes on valide des microprojets qui sont financés. Et l’argent est mis dans les caisses de PMC. Quand le conseil départemental travaille directement avec l’ARD, ils font les dossiers d’appel d’offres et une fois c’est validé, c’est PMC qui décaisse pour financer ».

Propos recueillis par Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.sn