Ultimate magazine theme for WordPress.

Kédougou : Le club des jeunes filles marche contre les violences

0

Dans le cadre de l’organisation des 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le genre, le club des jeunes filles a organisé ce dimanche 29 novembre 2020 une marche à travers les rues de Kédougou.

Toutes vêtues de rouge ou de blanc, les membres des clubs de jeunes filles des différents quartiers de la commune de Kédougou ont organisé un flash move à la devanture d’un hôtel de la place avant d’entamer leur marche de protestation.

Une mobilisation pleine de sens dans ces 16 jours d’activisme contre les violences.

« C’est une mobilisation flash pour montrer la cause de notre marche. Nous sommes ici dans le cadre d’une campagne appelée marche pour les survivants. Nous appelons survivante, la femme qui avait une exploitation agricole qui à cause des conséquences des changements climatiques ne peut plus subvenir à ses besoins et qui, malgré tout a décidé de renaitre de ses cendres et de se relancer dans d’autres choses. » confie M El hadj Mame Moussa Sarr, coordonnateur du Global Plateforme avant d’ajouter:

« Nous appelons survivant, le jeune qui s’adonnait à l’immigration clandestine et dont le projet n’a pas marché et qui a renoncé définitivement à ce suicide pour se relancer à d’autres choses. Nous appelons aussi survivante, une femme victime de violences ou de viol, qui malgré tout s’est relevée » déclare M El hadj Mame Moussa Sarrfille

Les clubs de jeunes filles participent à l’émergence et la formation de nouveaux types de citoyennes imbus de multiples valeurs et compétences.

Le combat de l’ONG Actionaid /Sénégal reste la permanente recherche de la quiétude, de l’épanouissement et du bonheur de la femme et de la fille dans ce monde.

« Nous sommes effectivement dans le cadre des 16 jours d’activisme  qui débute du 25 Novembre au 10 Décembre pour porter la voix des jeunes filles et lutter  contre les violences faites aux femmes et aux filles. Un travail qu’Actionaid est en train de mener. Notre stratégie est de faire que pendant les 5 prochaines années que la femme et la fille soient exemptées des violences » a souligné Mme Khardiata Ndoye, responsable du Bureau Droits de femmes à Actionaid/Sénégal.

De là, filles et garçons ont arpenté quelques rues de Kédougou, banderoles et pancartes en mains vociférant des messages clés invitant l’arrêt de toute forme de violence à l’égard des femmes et des filles. La joie d’avoir atteint leur objectif est le sentiment le mieux partagé chez les filles.

« Je suis contente d’avoir participé à cette marche. Lorsque nous marchions, tout le monde nous regardait, d’autres personnes nous filmaient. Tout le monde saura que Kédougou aussi est là pour lutter contre les violences basées sur le genre » a confié Mlle Aïssatou Diallo, participante à la marche

Partisans de la violence, attention !  A Kédougou, c’est effectif, la gestation d’une nouvelle génération de filles engagées pour maintenir haut le flambeau de la résistance contre les violences basées sur le genre.

Adama Diaby à Kédougou pour xibaaru.sn

laissez un commentaire