Ultimate magazine theme for WordPress.

Kenya : un homme arrêté pour avoir porté des vêtements féminins

0

La police de Lamu, au Kenya, a arrêté un homme de 35 ans qui a été trouvé portant des vêtements féminins dans le quartier de Bajuri sur l’île samedi 17 juillet dans la soirée. Mutahi Wahome portait un buibui et un sac à main lorsqu’il a été arrêté.

Les officiers ont déclaré qu’ils étaient en patrouille lorsqu’ils ont repéré Wahome et qu’après lui avoir demandé de s’arrêter, il s’est enfui, ce qui les a poussés à le poursuivre et à le rattraper. “Nous savions qu’une femme ne pouvait pas courir à une telle vitesse à un tel moment et nous l’avons donc poursuivi. Nous avons été choqués de voir qu’il s’agissait en fait d’un homme habillé en femme”, a déclaré l’officier.

Une fois au poste de police, Wahome a été déshabillé et a découvert qu’il portait des vêtements féminins jusqu’au moindre détail. Il a déclaré à la police qu’il pensait avoir été maudit car il portait des vêtements féminins depuis l’âge de neuf ans.

“Outre le buibui, il portait également une robe rose, un soutien-gorge et une culotte”, a déclaré un officier. Interrogé sur la raison pour laquelle il se promenait à cette heure-là malgré l’ordre de couvre-feu, Wahome a déclaré à la police qu’il travaillait sur une paire d’ailes afin d’affiner ses compétences de pilote.

homme

L’homme a dit qu’il avait l’intention de voler au-delà de la terre vers d’autres planètes une fois que son projet aurait abouti. Wahome a déclaré qu’il avait beaucoup à offrir à l’industrie aéronautique du pays et qu’il était en train d’obtenir un permis de vol pour être autorisé à voler librement dans l’espace aérien du pays.

A la question de savoir pourquoi il devait tester ses ailes à 1 heure du matin et pas à un autre moment et en étant habillé en femme, l’homme a expliqué qu’il préférait le faire la nuit et à la plage car les conditions sont propices.

“Je ne veux pas provoquer d’accident. C’est pourquoi je le fais quand il n’y a personne, et à la plage, il y a du vent, ce qui m’aide à tester les capacités d’accélération de mes ailes. Comme pour toute autre invention, on ne fait pas de test là où il y a des gens, à moins d’être sûr de soi”, a déclaré Wahome.

L’homme, qui est arrivé à Lamu en provenance du comté de Nyeri il y a un an, travaille comme assistant dans une menuiserie locale à Mkomani, où il travaille apparemment sur son “invention”.

laissez un commentaire