La Crei à l’arrêt depuis depuis 02 ans…les juges au « chômage payé »

Les magistrats de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei) ont cessé de travailler depuis 2018. Les juges du parquet spécial de la Crei, la commission d’instruction et la Cour elle même se tournent les pouces, faute de dossiers. En clair, tout est à l’arrêt au niveau des instances de la Crei, rapporte Libération.

Depuis l’enquête sur la fortune du maire de Ziguinchor, Abdoulaye Baldé, aucun job des juges. La Crei a siégé, pour la dernière fois, en 2015 lors du procès de Tahibou Ndiaye, ancien directeur du Cadastre.