Ultimate magazine theme for WordPress.

La vie douloureuse des malades mentaux errants racontée par…

0

Vivre dans la dignité : le cas des malades mentaux ! (Par Ansoumana DIONE)

La plus grande leçon que nous avons apprise chez les malades mentaux, c’est la dignité. Ici, au Sénégal, ils dorment dans les rues et peuvent rester pendant des jours, sans rien manger ou même boire de l’eau. Qui les a vus, une seule fois, se lamenter ou revendiquer leurs droits, bien sûr, en tant que citoyen, comme tous les autres ? Et, s’ils  mettaient à crier à l’image des individus dits normaux, dans une société, sans lois ?

Presque tous les malades mentaux errants, souffrent d’autres pathologies, beaucoup plus graves. Même en cas d’urgence, ils sont souvent rejetés par la plupart de nos structures hospitalières. Où est l’équité ou la démocratie dont parle la classe politique ou la société civile ? Sur les mille milliards de fonds dégagés dans le cadre de la lutte contre la Covid-19, aucun franc ne leur a été alloué. Quelle injustice que nous déplorons !

Les malades mentaux ne sont pris en charge, ni dans les bourses familles, ni par la Couverture maladie universelle ou au plan Sésame. Avons-nous perdu notre sens de solidarité ? Le Siège de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) à Kaolack, n’a-t-il pas été fermé par le régime actuel ? Son Président, Ansoumana DIONE, a-t-il été reçu par le Président de Macky SALL ?

Rufisque, le 28 novembre 2021,

Ansoumana DIONE, Président de l’Association Sénégalaise pour le Suivi et l’Assistance aux Malades Mentaux (ASSAMM) 

laissez un commentaire