Ultimate magazine theme for WordPress.

Le dentiste américain tue sa femme en Zambie lors d’un safari pour…

0

Le dentiste américain Lawrence Rudolph est accusé d’avoir tué sa femme lors d’un safari en Zambie…

Ils étaient passionnés de chasse au gros gibier. Lawrence et Bianca Rudolph ont quitté leur domicile situé à Phoenix, aux Etats-Unis, en septembre 2016 pour se rendre en Zambie. Le couple voulait ajouter un léopard à sa collection d’animaux sauvages. Ils avaient emporté avec eux deux fusils pour chasser.

femme

Après avoir pratiqué leur passion pendant deux semaines, le couple devait rentrer. Mais Bianca Rudolph n’est jamais arrivée aux Etats-Unis. Selon les informations relayées par les procureurs fédéraux, la femme a été victime d’un tir de fusil de chasse mortel dans leur cabane de chasse. Les faits se seraient déroulés à l’aube de leur retour pour Phoenix, alors qu’elle faisait ses bagages.

Lawrence Rudolph, son mari, un dentiste de 67 ans, est accusé d’être à l’auteur de ce meurtre. L’homme a plaidé non coupable, affirmant:

“Je n’ai pas tué ma femme. Je ne pouvais pas assassiner ma femme”, a relayé le média américain CNN.

Interrogé par les enquêteurs, le dentiste a déclaré qu’il avait entendu un coup de feu quand il était dans la salle de bain et qu’il pense qu’il serait parti alors que sa femme rangeait son fusil dans son étui. L’homme affirme l’avoir retrouvé dans une mare de sang sur le sol de leur cabane.

Il voulait toucher l’assurance-vie

Mais les procureurs en charge de ce dossier sont persuadés que Lawrence Rudolph a tué sa femme pour toucher l’argent de son assurance-vie et partir vivre avec sa petite amie. Et pour cause, les compagnies d’assurance-vie basées dans le Colorado ont versé au dentiste plus de 4.8 millions de dollars après le décès de sa femme, d’après les informations du média américain.

Selon les enquêteurs, l’homme a rapidement cherché à incinérer le corps de sa femme en Zambie, après la fusillade. Trois jours après la mort de Bianca, il a programmé une crémation. Après avoir signalé la mort de sa femme à l’ambassade des Etats-Unis, le chef consulaire “a dit au FBI qu’il avait un mauvais pressentiment à propos de la situation qui, selon lui, évoluait trop rapidement”, a écrit l’agent spécial du FBI, Donald Peterson, dans le dossier judiciaire.

Face à ces éléments troublants, il s’est rendu avec deux autres responsables de l’ambassade au salon funéraire où se trouvait le corps de la défunte, dans le but de prendre des photos et conserver toutes les preuves possibles. En apprenant ça, Lawrence Rudolph a expliqué au chef consulaire que sa femme se serait peut-être suicidée. Les forces de l’ordre zambiennes ont mené leur enquête et ont affirmé qu’il s’agissait d’une décharge accidentelle. Mais pour les enquêteurs américains, l’histoire serait bien plus complexe que ça.

Sa petite amie lui avait donné un ultimatum

Un ami de la victime a contacté les enquêteurs américains pour leur demander d’approfondir les recherches autour de la mort de Bianca, car il est persuadé qu’il s’agit d’un acte criminel. Il raconte également que Lawrence Rudolph avait une petite amie au moment de la mort de sa femme. Il s’agirait de la directrice de son cabinet dentaire avec qui il entretiendrait une relation amoureuse depuis quinze à 20 ans.

Selon les informations du FBI, elle avait donné à son amant un ultimatum d’un an pour vendre ses cabinets dentaires et quitter sa femme. Et trois mois après la mort de Bianca, elle aurait emménagé avec lui. Le directeur d’une association communautaire de leur lotissement a déclaré aux enquêteurs que Lawrence Rudolph et sa petite amie avaient tenté d’acheter une autre maison pour 3.5 millions de dollars.

Et ce sont les résultats de l’autopsie qui vont finir par mettre à mal la thèse de l’accident du dentiste. Le médecin légiste a déterminé que…lire la suite ici

laissez un commentaire