Ultimate magazine theme for WordPress.

Le Palais fouille dangereusement Mimi : ses comptes, ses maisons, le CESE et…

0

Macky est en colère et ça grouille au Palais. C’est le branle-bas de combat. Les services de renseignements, les limiers les plus acharnés et les banquiers les plus teigneux…Tous travaillent pour trouver la plus petite erreur commise par Mimi Touré la rebelle. Ils fouillent ses comptent bancaires, l’origine de chaque centime.

Ils passent à la loupe ses maisons et comment elle les a acquises. Et sa gestion du CESE est passée au crible. Et pire, ils fouillent le trajet de 5500 KM avalées par Mimi. Comment elle a géré son équipe perso même si elle n’a pas géré les fonds. Un faucon, celui qui avait sa taupe dans le convoi de Mimi, a repris du service. Le Président veut sa tête avant les votes des budgets.

Qui aurait pu l’imaginer, il y a moins d’un mois, que cela arriverait. Aminata Touré, celle-là qui a conduit la coalition Benno Bokk Yaakaar dans les pires conditions à sa victoire aux élections législatives du 31 juillet dernier, est déclarée aujourd’hui l’ennemie numéro un du pouvoir, dont il faut à tout prix obtenir la tête. Aminata Touré est l’objet d’acharnement de la part de tenants du pouvoir qui veulent à tout prix la faire couler.

mimiUn faucon reprend du service contre Mimi Touré

Aminata Touré est entrée en rébellion contre le pouvoir du Président de la République Macky Sall. Elle s’est sentie humiliée dans sa plus profonde chair et trahie par ce régime. Face à la montée en puissance de l’opposition, le Président de la République Macky Sall a dû faire recours à elle pour être la mandataire ensuite la tête de liste de Benno Bokk Yaakaar, à l’occasion des élections législatives. Aminata Touré a le profil et le savoir-faire politique pour faire face à l’opposition.

Elle a un long vécu en tant que militante de la gauche. Elle sait comment s’y prendre en matière politique et a du mordant face à des adversaires même étant les plus coriaces. La preuve, alors que tout le monde n’osait parier même le plus petit rond au profit des dernières élections législatives, c’est elle qui a été la tête de liste de cette coalition, qu’elle a sauvé d’une profonde humiliation face à l’opposition, en la faisant gagner in extrémis. Aminata Touré n’est pas souvent récompensée pour ses efforts auprès du Président de la République Macky Sall.

Ministre de la Justice, c’est elle qui avait osé lancer sur la place publique, le fameux dossier sur la traque des biens mal acquis, qui avait permis d’épingler entre autres Karim Wade. Nommée Premier ministre, elle avait été aux premières loges, lorsqu’il s’agissait toujours de défendre le régime du pouvoir actuel, à travers son fameux slogan « accélérer la cadence ».

Inexplicablement, elle a été éjectée de son poste de Premier ministre. Les faucons du Palais avaient juré d’avoir sa peau. Aminata Touré est restée sur la touche, avant que le Président de la République ne la nomme Envoyée spéciale auprès de lui, parce que les menaces de l’opposition commençaient à devenir grandissantes.

C’est ainsi que de son poste d’Envoyée spéciale, elle a été nommée Présidente du Conseil économique, social et environnemental. Là aussi, à travers les intrigues de celui qui était le faucon en chef du Palais, relayé par ses sbires, elle sera éjectée de ce poste à la surprise générale pour être remplacée par Idrissa Seck qui avait décidé de rallier la mouvance présidentielle.

Tirant les leçons de la montée en puissance de l’opposition, notamment avec les évènements douloureux de mars 2021, ainsi que la déconvenue connue par Benno Bokk Yaakaar lors des élections locales de janvier dernier, le Président de la République Macky Sall avait senti l’obligation pour lui de faire encore appel à Mimi Touré pour faire face à l’opposition. Elle a réussi cette mission, et tout le monde s’attendait à ce qu’elle devienne la première femme dans l’histoire du Sénégal, à occuper le perchoir à l’Assemblée nationale.

mimi
Mimi Touré trahie quitte le parlement

Mimi Touré a été trahie, humiliée, lorsque c’est un obscur qui a uniquement des liens de parenté avec la famille de l’épouse du Président de la République, qui a été choisi pour devenir Président de l’Assemblée nationale. Le coup avait été savamment élaboré au sein du Palais pour écarter Mimi Touré. Aujourd’hui, elle a choisi sa voie qui est de se démarquer du pouvoir, surtout qu’elle a été toujours réfractaire à un troisième mandat du Président de la République Macky Sall.

Mimi Touré sort du groupe parlementaire de Benno Bokk Yaakaar. Ce qui fragilise davantage ce groupe au sein de l’Assemblée nationale. Sa tête est aujourd’hui mise à prix. Les députés de Benno Bokk Yaakaar dont on ne sait quelle alchimie ils élaboreront, veulent lui faire perdre son mandat de député. Comme si cela ne suffisait pas, c’est le Palais qui lui cherche des cafards en essayant de fouiner, ses différentes gestions à la Primature, au Conseil économique, social et environnemental.

Un exercice vain, à moins que l’on ne crée de fausses accusations contre elle. Mimi Touré dans sa nouvelle posture de lutte contre le pouvoir dont elle est en rébellion, empêche plusieurs membres de la mouvance présidentielle à dormir.

Papa Ndiaga Dramé pour xibaaru.sn

laissez un commentaire