Ultimate magazine theme for WordPress.

Voici le principal adversaire de Sonko…ce n’est pas Macky Sall

0

La politique sénégalaise est un jeu de dupe. Des alliances de circonstances ne cessent de naitre. Toute ces personnes qui s’allient veulent toutes la même chose, arriver au pouvoir. C’est cette course au pouvoir qui a vu naitre la coalition Yewwi Askan Wi avec Sonko, Khalifa Sall et Barthélémy Dias, des leaders qui autrefois étaient des ennemis, mais sont désormais devenus les meilleurs amis du monde. Mais ce que le député accusé de viol ignore, c’est que son principal adversaire, l’homme qui risque de l’effacer en 2024, se trouve au sein de cette alliance.

Le leader du parti des Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (Pastef) a intérêt à surveiller ses arrières. Il a à ses trousse un adversaire plus silencieux et dangereux que Macky Sall. En effet, pour Ousmane Sonko tous ses malheurs viennent du chef de l’Etat et de son gouvernement. Mais les personnes qui gravitent autour de Sonko vont être son pire cauchemar. Et Barthélemy Dias est la personne qui pourrait faire capoter les plans de Sonko, surtout pour la présidentielle de 2024.

Le maire se Mermoz Sacré-Cœur fait partie des plans de Macky Sall. Lui et Ousmane Sonko représentent l’opposition radicale au Sénégal. Leur compagnonnage serait un véritable danger pour le pouvoir. Donc le locataire du Palais fera tout pour faire plier Barth. Alors deux voies s’offrent au candidat de Yewwi Askan Wi pour la mairie de Dakar : se courber et travailler avec Macky. Ou refuser de travailler avec lui, il sera condamné et une délégation spéciale sera mise en place comme le disait Xibaaru dans un précédent article.

Mais dans ce jeu du chat et de la souris, Ousmane Sonko sera le principal perdant. Si Barthélemy Dias venait à gagner la mairie de Dakar, il deviendra un politicien superpuissant. Il aura acquis de l’expérience et de la maturité pour faire face à n’importe quel prétendant au poste de président, notamment son ami Sonko. Et si Khalifa Sall qui annonce qu’il sera candidat en 2024, venait à être bloqué par la justice, Dias-fils pourrait être le candidat qui remplacera Khaf à ses joutes électorales.

Si Barthélemy Dias est condamné par la justice dans l’affaire Ndiaga Diouf, il passerait de coupable à victime. Et dans ce cas il volera à Ousmane Sonko la vedette. Le maire de Mermoz Sacré-Cœur sera, aux yeux des sénégalais, un adversaire que le pouvoir cherche à écarter. Et comme lors des émeutes du mois de mars, certains jeunes pourraient descendre dans les rues pour plaider sa cause. Et Sonko passera aux oubliettes durant ce laps de temps. Une fois sortie de prison Barth deviendra un héros à élire.

Macky Sall est un stratège politique. Élève de l’ancien président Abdoulaye Wade, il ne pose jamais un acte anodin. Alors que les sénégalais ne soient pas surpris s’ils voyaient Barthélemy Dias devenir le bras armé du chef de l’Etat en tant que maire de Dakar pour abattre Ousmane Sonko. C’est la politique sénégalaise, tout y est possible. Élément inconditionnel du « Macky », Jean-Paul Dias (père de Barthélemy Dias) pourrait fluidifier les relations entre son fils et le locataire du Palais. Alors le leader de Pastef a intérêt à regarder son rétroviseur pour ne pas prendre de coup par derrière.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire