Ultimate magazine theme for WordPress.

Législatives…Macky et Sonko courent vers les marabouts

0

Toutes les personnes qui doutent de la tenue des élections législatives à date échue doivent déchanter. Il n’y a plus de retour en arrière. Partis politiques et coalitions préparent la campagne électorale qui débutera le 10 juin. Pour maximiser leurs chances, les candidats ont commencé à sillonner le pays. Pour convaincre leur électorat, Macky Sall et son opposition font le tour des marabouts. Ils espèrent, tous, avoir la bénédiction de ces hommes de Dieu pour faire carton plein au soir 31 juillet 2022.

Au Sénégal, le pouvoir spirituel joue pleinement son rôle. Les hommes politiques ne doutent plus de la force qu’il exerce dans la bonne marche du pays. Quand tous les signaux sont au rouge, tous les regards se tournent vers les marabouts. Guides de nombreux fidèles, les khalifes généraux sont de véritables vecteurs sociaux. Ils ne s’arrêtent pas uniquement à ce rôle. Même si les consignes de vote ne sont plus d’actualité, s’attirer les bonnes grâces de ces «Serignes» est un gros avantage.

marabout
Macky Sall (à droite) et le Khalife de Tivaouane

Raison pour laquelle, les hommes politiques ne désertent jamais les concessions de ses marabouts. Le Président Macky Sall a ouvert cette course de séduction. Le samedi 25 juin dernier, il a profité du lancement des travaux du nouvel hôpital de Tivaouane pour s’entretenir avec Serigne Babacar Sy Mansour. Un face à face qui a fait grand bruit. Pour certains, cette visite était une campagne déguisée auprès du Khalife. D’ailleurs la famille avait décerné un satisfecit à Macky Sall. Mais cette position de Tivaouane avait fait d’eux la cible des « mauvaises langues ».

Macky Sall a aussi fait un tour chez le khalife général des mourides. Il sera suivi dans la ville sainte de Touba par des leaders de la coalition Aar Sénégal. Thierno Bocoum et ses camarades ont fait le tour des différents foyers religieux de ce pays. Yoff a été la dernière étape de leur long périple. En bon talibés, ils ont sollicité des prières auprès de ces marabouts. Même Ousmane Sonko, qualifié d’ibadou, s’est prêté à ce jeu.

Le leader du parti des patriotes du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (PASTEF) était, à son tour, l’hôte du marabout Serigne Cheikh Saliou Mbacké et le khalife de Darou Khoudoss, Serigne Ahmadou Makhtar Mbacké. Ces visites sont loin d’être des visites de courtoisies. Beaucoup d’analystes sont d’avis que Ousmane Sonko, pour sa part, tente de soigner son image auprès de l’électorat mouride. Comme le révélait Xibaaru, ses partisans avaient pris pour cible les marabouts en particulier le khalife des Mourides…

marabout
Ousmane Sonko reçu par le Khalife Général des Mourides

Reste à savoir si cette visite du maire de Ziguinchor réussira à calmer les ardeurs des talibés. Tout comme Sonko, Macky Sall aussi drague l’électorat mouride et les marabouts. En dix ans, le chef de l’Etat est incapable de gagner des élections à Touba. Et pourtant, le Président a multiplié ses efforts en direction de la ville sainte. Après le passage de Bougane Gueye Dany et Fadel Barro, qui l’ont vilipendé devant Serigne Mountakha, Macky risque d’avoir du mal à renverser la situation. Et pourtant, Benno à l’obligation de gagner dans les grandes villes si elle veut éviter d’être tenu en tenaille par l’opposition à l’Assemblée nationale.

Quoique les théoriciens anti-confrérie puissent penser, les khalifes généraux et l’église ont leur rôle à jouer dans la vie politique de ce pays. Tous les actes qu’ils posent consistent à garder intact le tissu social. Sans eux, les politiciens auraient transformé ce pays en un immense brasier. Vu le rôle ô combien important qu’il joue, leur apport sera décisif pour la victoire au soir du 31 juillet 2022. Alors ces langues pendues qui ne cessent de s’en prendre à eux doivent éviter que leur «foudre» ne s’abatte sur eux.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire