Ultimate magazine theme for WordPress.

Les deux communes qui vont précipiter la défaite de Benno…à Dakar

0

La machine de guerre Benno Bokk Yakaar est en marche pour les prochaines élections locales prévues le dimanche 23 janvier 2022. La mouvance présidentielle a lancé ses hommes pour aller conquérir le maximum de départements et communes. Abdoulaye Diouf Sarr aura la lourde tâche de conduire la liste de la mouvance présidentielle dans la capitale sénégalaise. Et le ministre de la Santé et de l’action sociale devra batailler fort pour avoir toutes les chances de réussir sa mission. Mais le maire de Yoff risque d’échouer dans sa tâche. Ce parce que les deux communes les plus peuplées sont sur le point de tomber entre les mains des coalitions adverses.

Les élections électorales du 23 janvier sont vitales pour Benno Bokk Yakaar. En effet, si on en croit Mahmoud Saleh, la « candidature de Macky Sall en 2024 est dans les résultats de 2022. (…) Nos résultats vont trancher le débat sur la candidature de Macky », ainsi parlait le directeur de cabinet du président. Pour pouvoir gagner ses élections, la mouvance présidentielle devra impérativement gagner la bataille dans la capitale sénégalaise.

Macky Sall ayant compris cela, a envoyé ces « hommes de confiance ». Ce peloton sera dirigé par Abdoulaye Diouf Sarr. Mais la tâche sera ardue. Pour gagner à Dakar, il faudra impérativement gagner à Grand Yoff et aux Parcelles Assainies. Ces deux communes densément peuplées représentent un électorat non négligeable pour Abdoulaye Diouf Sarr et Cie. Mais les problèmes internes au sein de leur coalition va les pousser vers la défaite. Et faire basculer ces communes entre les mains de l’opposition.

A Grand Yoff, Cheikh Bakhoum est en train de saper le moral des troupes. Son intronisation comme tête liste a fini d’installer le malaise dans la coalition Benno Bokk Yakaar (BBY). De nombreux partis et mouvements refusent de s’aligner derrière lui. Et des listes parallèles sont créées dans BBY. Dans une note parvenue à Xibaaru, Lass Badiane, responsable de l’Alliance pour la République (APR) à Grand Yoff, a décidé de se lancer dans la course avec son mouvement « Dieum Kanam ». Cet Apériste de la première heure dénonce la manière de faire de certains ministres et directeurs généraux qui profitent de leurs fonctions pour attirer l’électorat des sénégalais.

Un véritable coup dans la fourmilière de Cheikh Bakhoum et Adama Faye, le beau-frère du président Macky Sall. Le leader du mouvement « Dieum Kanam » et d’autres membres de l’Apr, à l’instar de Cheikh Ndiaye, n’ont cessé de dénoncer ces pratiques d’un autre âge. Mais ces querelles internes seront bénéfiques à l’opposition qui risque d’en profiter pour placer un coup KO au soir du 23 janvier.

Aux Parcelles Assainies, Benno devra mouiller le maillot pour récupérer le maximum de voix. Des responsables comme Mbaye Ndiaye ou Moussa Sy ne suffiront pas pour faire gagner BBY. Ils auront besoin du concours d’Amadou Ba pour remporter la victoire. Mais l’ancien argentier de l’Etat a été mis longtemps au frigo par le président Macky Sall. Son retour en politique n’est pas encore effectif sur le terrain. Et dans ce cas de figure, il sera difficile pour Moussa Sy de gagner la commune des Parcelles sans le concours du nouveau coordonnateur national de la coalition BBY, Amadou Ba.

Si Abdoulaye Diouf Sarr pense que la victoire est déjà acquise à Dakar, il se trompe lourdement. La tête de liste de Benno Bokk Yakaar aura des surprises au soir du 23 janvier 2023. Beaucoup de communes dans la capitale sénégalaise ne sont pas encore acquises à la cause du pouvoir. Alors la tâche est loin d’être accomplie.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire