Ultimate magazine theme for WordPress.

Les patriotes écartent Sonko…ils misent sur un autre perdant

0

L’élection présidentielle du 25 février 2024 sera pleine de surprises. A moins de trois (3) mois, certains mastodontes risquent de rater ce grand rendez-vous. Des leaders comme Ousmane Sonko ont hypothéqué leur avenir politique. La non participation du Président de l’ex parti des Patriotes Africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF) est devenue une certitude. Le maire de Ziguinchor ne sera pas candidat et c’est le parti dissous qui en a décidé ainsi. La nouvelle stratégie que les patriotes ont mise en place,  éjecte leur leader bien aimé.

S’il y’a un candidat qui ne sera pas de la course pour 2024, c’est bien Ousmane Sonko. Chaque jour qui passe, éloigne le patriote en chef du fauteuil présidentiel. A force de jouer à l’apprenti révolutionnaire, il a tout perdu. Son parti est dissous après de fréquents appels à des mouvements insurrectionnels. Le maire de Ziguinchor est incarcéré depuis le 31 juillet 2023. Il est poursuivi pour « appels à l’insurrection et complot contre l’autorité de l’État » sur les réseaux sociaux. De graves chefs d’inculpation qui risquent de l’envoyer en prison pour de très nombreuses années.

sonko

Pour ne rien arranger, les deux condamnations dans l’affaire Sweet Beauté et Prodac compromettent sérieusement son éligibilité. Mais cette fois-ci, une menace interne vient écarter le patriote en chef. Ce parti dissous a actionné son plan B. Ce dernier fait tout pour se positionner. Et ce remplaçant n’est personne d’autres que Bassirou Diomaye Faye. L’ancien numéro deux est devenu le principal favori de ce parti dissous. Il avance ses pions en silence. De quoi voler la vedette au leader en disgrâce.

Bassirou Diomaye Faye a réussi à passer l’étape de la Direction Générale des Élections (DGE). Contrairement à Sonko, il a pu avoir des fiches de parrainages. Sous le numéro 111, il est en train de tout faire pour s’imposer. Et faut dire qu’il réussit petit à petit sa mission. Le plan B des patriotes est en marche sous le nez des autorités. Une nouvelle étape vient d’être franchie par le remplaçant du maire de Ziguinchor. Il s’agit de l’étape cruciale du dépôt de la caution. Le patriote en prison aurait réussi, par le biais de son mandataire, à verser ses 30 millions à la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC).

Ainsi, il est en passe d’avoir un dossier complet, tout le contraire de son boss. En naviguant en douce, les patriotes viennent signer la fin du maire de Ziguinchor. Le PROS (Président Ousmane Sonko) est officiellement disqualifié par les patriotes. Désormais, c’est Bassirou Diomaye Faye leur candidat. En agissant de la sorte, ils acceptent enfin que le PROS ne peut pas être candidat. Et par conséquent, il ne sera jamais le cinquième président de la République. Un aveux de taille à la face du monde entier. Les anti-système sont prêts à tout pour accéder aux délices du pouvoir.

sonko
Sonko (en gros plan) et Bassirou Diomaye Faye (en médaillon)

Malheureusement, ils ont misé sur le mauvais cheval. Remplacer Sonko par Bassirou Diomaye, c’est choisir un perdant à la place d’un perdant. Les deux patriotes partagent le même destin politique. Ils ont beau cogiter, mais ils ne seront jamais de la course pour 2024. Selon un de ses avocats, le numéro 2 de l’ex Pastef risque d’être poursuivi pour les mêmes faits que Ousmane Sonko, sauf bien entendu le vol de téléphone portable de la gendarme. Ainsi, on parle de plusieurs années de prison. Et personne ne sait quand vont s’ouvrir leur procès.

Même si le juge de Dakar a tenté de sauver Sonko et Diomaye, un article du code électoral anéanti toutes les chances des membres de ce parti dissous d’être de la course pour 2024. Il s’agit de l’article L57 qui stipule que « la candidature est portée soit par un parti politique légalement constitué, soit par une coalition de partis politiques légalement constitués, soit par une entité regroupant des personnes indépendantes. Est candidat indépendant celui qui n’a jamais milité dans un parti politique ou qui a cessé toute activité militante depuis au moins un an(…) ».

Ainsi donc, aucun membre de ce parti dissous ne sera candidat. Ni Bassirou Diomaye Faye, ni Sonko ne seront de la partie pour 2024. Si les textes sont appliqués, ils auront tout le mal du monde à revenir dans le jeu politique. Alors, tous ses patriotes qui s’agitent, risquent d’être déçus de la suite des événements.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire
where to buy viagra buy generic 100mg viagra online
buy amoxicillin online can you buy amoxicillin over the counter
buy ivermectin online buy ivermectin for humans
viagra before and after photos how long does viagra last
buy viagra online where can i buy viagra