Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales 2022 : La famille Wade détruit le candidat de Wallu

0

Comment Karim Wade a plombé les chances de Wallu Sénégal…pour les Locales

La mairie de Dakar est l’attraction des prochaines élections communales et départementales. Sept (7) candidats sont en lice pour ces joutes prévues le 23 janvier 2022. Les candidats et leurs coalitions respectives ont mis le paquet. Mais la tête de liste de Wallu Sénégal, Doudou Wade, a vu sa campagne sabotée par le leader de son parti (PDS) et financier de sa campagne. Et ce sabotage lui fera louper le résultat final. Il devra batailler fort pour arriver au niveau des autres candidats.

Une campagne politique est loin d’être une mince affaire. Cela les candidats pour les locales le savent très bien. Les sept candidats pour la mairie de Dakar le savent. Barthélemy Dias, de Yewwi Askan, Abdoulaye Diouf Sarr, de Benno Bokk Yakaar, Soham Wardini, la mairesse sortante, Mame Mbaye Niang, Pape Diop, et Mouhamadou Massamba Seye ont tous entamé leur campagne le 8 décembre. Seul le candidat Doudou Wade de la coalition Wallu Sénégal a manqué le démarrage officiel de cette campagne.

Doudou Wade a attendu quatre jours pour se lancer dans cette course d’endurance qui s’arrêtera le 21 décembre prochain. C’est le mardi dernier qu’il a pris le train en marche. Devant ses militants, il a tenté de vendre au dakarois son projet des Locales. Mais si Doudou Wade a tardé à démarrer la campagne, c’est parce qu’au sein du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), le tout puissant Karim Wade lui a mis les bâtons dans les roues. Comme l’annonçait Xibaaru, le candidat de Wallu Sénégal a eu tout le mal du monde pour trouver de quoi financer sa campagne aux locales, alors que l’ancien président Abdoulaye Wade dispose de moyens colossaux.

locales
Karim Wade, le candidat du PDS en exil doré au Qatar

Ce blocage de Karim Wade est un véritable frein pour Doudou Wade qui devra désormais rattraper quatre jours de retard derrière les autres candidats. Mais l’ancien ministre du ciel et de la terre risque de porter « malheur » à Doudou Wade. Depuis qu’il s’est exilé dans le confort Qatari, Karim Wade est loin du terrain politique. Alors aller dans des élections sous sa bannière est très risqué. Il est considéré comme un traitre aux yeux de ces hommes et femmes qui se sont battus pour sa libération. Un vote sanction contre lui pourrait couter très cher à Doudou Wade et Wallu Sénégal.

Les élections locales sont une passerelle pour la présidentielle de 2024, chose comprise par tous les candidats pour les locales. Alors si Doudou Wade devenait maire de Dakar, cela pourrait lui ouvrir les portes de la présidentielle. Au Sénégal, aucune élection ne se passe sans le PDS, cela tout le monde le sait. Alors le cousin pourrait avoir plus de chance que le fils exilé au Qatar. Dans ce cas de figure, le croc à jambe de Karim à Doudou Wade pour le démarrage de la campagne, est bien justifié. Ainsi il réduit les chances du candidat de Wallu Sénégal.

Cette grande coalition mis sur pied par l’ancien président Abdoulaye Wade est le moins représentée dans ces élections. Karim Wade devait être ce ciment qui conforterait la position de Doudou Wade. Mais au contraire c’est lui qui a fragilisé son cousin dans cette course. Alors si Doudou Wade rate la mairie de Dakar, il n’aura qu’à chercher le coupable au sein de la famille Wade.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire