Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales 2022…L’AOJS/DF plaide pour le droit des jeunes filles

Des filles de Kédougou marchent pour leur droits
0

L’Alliance des organisations des jeunes du Sénégal pour les Droits des Filles, AOJS-DF

La Campagne Agir pour les Droits des Filles est en marche !

L’opportunité de l’engagement des jeunes dans l’agenda des élections locales et futures va contribuer significativement à braquer les feux de la caméra des votants, des jeunes, des filles, des leaders religieux et coutumiers, des médias à donner leur voix aux programmes qui prennent en charge l’éducation et l’alphabétisation numérique des populations, l’épanouissement et le bien-être des jeunes, la participation citoyenne, la santé et l’action sociale face aux inégalités affectant les jeunes et en particulier les filles.

Cette participation inédite des jeunes et des filles en particulier à travers l’Alliance des Organisations des Jeunes du Sénégal pour les Droits des Filles composé du Réseau des Alumnis de Plan International, Social Change factory, Croix Rouge, Club des Jeunes leaders de Koumpentoum, KANARIMAGIK, Senvie Association, Association Santé Mobile, ASAWA, CVAV, Senegal Academy, Jeunes Sortis du centre professionnel de LOUGA, La Plateforme KADDU JIGEEN, Alumni Dakar Urbain, ROAJELF, Forum des enfants et des jeunes leaders de Saint-Louis FORJEL, Les Elites Sénégalaises, DÉCLIC, Consortium Jeunesse Sénégal, représente la pleine réalisation de leurs droits humains fondamentaux et en particulier de leur  droit politique et démocratique.

« Nous devons remettre en cause les inégalités et les normes néfastes portant atteinte aux droits civiques et politiques et au leadership des filles et des jeunes femmes, et perpétuant ainsi les relations de pouvoir inégal dans les structures de gouvernance au niveau territorial et local. Faire entendre leurs voix fait partie des droits des jeunes et particulièrement des filles dans toute leur diversité » explique Madame Yaye Fatou K. SARR, Présidente de l’Alliance des Organisations de Jeunes du Sénégal pour les Droits des Filles au sein de laquelle 18 organisations de jeunes se sont retrouvées pour cette première campagne « Agir Pour Les Filles ».

Ces organisations depuis 2010 ont influencé les décideurs et ont renforcé le leadership de près de trente mille jeunes et filles en particulier à l’échelle nationale. La campagne « Agir Pour Les Filles » facilite le mécanisme pertinent dans lequel les futurs maires et présidents de conseils départementaux auront comme alternative transparente de rendre compte de leur gouvernance au démarrage de leur prise de fonction et tout au long de leur mandat pour l’avancée de la réalisation des droits des jeunes et des filles en particulier.

La stratégie panafricaine de plaidoyer 2021-2022 recommande la promotion de l’activisme des filles et des jeunes et leadership pour le changement afin de libérer les espaces civiques, sécurisés, ouverts dans la politique, les médias, comme partie prenante dans la société civile, pour des législations nationales et des réformes constitutionnelles inclusives qui citent la Fille et ses besoins.

L’Alliance des organisations de jeunes du Sénégal est en marche pour les élections locales à travers la mobilisation publique, le lobbying, le plaidoyer et la recherche-action pour la pleine réalisation des droits des filles dans la gouvernance locale.

L’Alliance des Organisations de Jeunes du Sénégal pour les Droits des Filles _ AOJS-DF qui regroupe dix-huit organisations de jeunes sur l’ensemble du territoire sénégalais, membres de cette alliance, saisit l’organisation prochaine des élections territoriales, pour renforcer la prise en compte des droits des jeunes particulièrement des filles dans les programmes des futurs maires-ses et des président-e-s de conseils départementaux à l’échelle nationale.

laissez un commentaire