Ultimate magazine theme for WordPress.

Locales à Ziguinchor : Soumaila Manga explique son retrait

Soumaila Manga, ex candidat à la mairie de Ziguinchor
0

De ma candidature avortée !

NOUS CONTINUERONS À INCARNER L’OPPOSITION TERRITORIALE ZIGUINCHOROISE.

D’emblée, j’avoue que je suis le seul et unique responsable de ma candidature avortée à la mairie de Ziguinchor. Lorsque je prenais la décision, j’étais seul à décider. Mes compagnons du Mouvement JUSCA m’avaient même fait savoir que c’était prématuré de se lancer dans cette course épique.

À ce moment, j’avais de l’ambition et je l’ai manifestée.

Je voulais être candidat et je l’ai déclaré.

Parce que je pensais pouvoir y arriver.

Mais à l’arrivée, je me suis rendu à l’évidence que je n’étais pas encore prêt.

Aujourd’hui, en toute humilité et en toute responsabilité, je reviens vers vous, ZIGUINCHOROISES et ZIGUINCHOROIS, vous annoncer ma CANDIDATURE AVORTÉE. Et les raisons sont multiples.

D’abord, c’est moins une question de moyens que celle de principes. Car, qui connait mon ancrage politique dans l’espace territorial de Ziguinchor sait que les moyens pour mon ambition sont à ma portée. Mais, ma posture ne me permet nullement d’accepter certaines offres au risque d’entacher ma carrière politique.

Ensuite, il y a le contexte de la tenue de ces échéances électorales. La classe politique classique a réussi à faire de ces élections territoriales celles nationales. Situation qui lèse les indépendants que nous sommes et nous ravale au simple statut de faire-valoir. Situation en porte-à-faux avec notre statut d’acteurs.

ZIGUINCHOROISES et ZIGUINCHOROIS,

nous aurions voulu solliciter votre suffrage aux échéances du 23 janvier 2022, mais à l’impossible, nul n’est tenu.

À l’avenir, nous allons continuer à rester dignes dans notre casquette d’opposants à l’échelle territoriale. Même à supposer que la liste de l’opposition caracole en tête, chose souhaitable pour nous, nous continuerons à incarner l’opposition. Dans ce cas de figure précis, nous serons l’incarnation d’une ‹‹ Opposition territoriale au sein de l’opposition nationale ›› à laquelle nous appartenons.

Nous sommes à l’orée du dépôt de dossiers de candidature et je saisis cette occasion pour faire savoir que malgré mes efforts, rien n’a abouti. J’ai eu des échanges de toute part mais aucun ne m’a enchanté.

Face à cette situation, la sage décision reste et demeure de continuer à s’opposer en attendant notre jour.

De cette candidature avortée, j’en tire, ma foi, des leçons. La principale est la considération qui est faite à la jeunesse intellectuelle et de la place qui lui est réservée dans ce pays.

Nous sommes sans savoir que chaque année, des centaines de milliers de jeunes intellectuels sortent des universités et écoles de formation à la recherche d’un emploi décent. Même pas un stage digne de ce nom n’est assuré à un centième de cette crème du pays. L’emploi décent, n’en parlons même pas.

C’est dans ce pays appelé le Sénégal que j’avais ambitionné d’aller aux élections territoriales dans une commune du nom de Ziguinchor, l’une des cinq villes les plus significatives du pays.

Comme ces centaines de milliers de jeunes intellectuels sortant des universités et écoles de formation à la vaine recherche d’un emploi décent et d’un stage, je me trouve, à présent, seul face à mon destin. J’ai voulu mais je n’ai pas pu ! Et peut-être que la prochaine sera la bonne.

Merci à vous tous !

Mes plates excuses à tout ce beau monde !

Surtout à ceux qui croyaient encore à ma candidature et qui viennent d’apprendre qu’elle a avorté à travers cette publication car je n’en avais parlé à personne, même pas à mes proches collaborateurs.

ZIGUINCHOR JOGNA ak MANGA MAIRE

Soumaila MANGA, Président Debout Pour La Patrie-DLP

Ex-coordonnateur du Mouvement JUSCA

laissez un commentaire