Ultimate magazine theme for WordPress.

L’opposition trouve la faille pour affaiblir Macky Sall

0

Le président Macky Sall est un capitaine sans équipage. Il porte la casquette de président et celui de chef de parti. Alors que l’on s’achemine vers les élections locales et législatives, le leader de l’Alliance pour la République (APR) mène la vie dure à ses opposants. Mais il est bien seul dans son combat, les membres de son parti se terrent à la plus petite occasion. Le chef de l’Etat qui est dans sa dynamique de réduire l’opposition à sa plus petite expression, a baissé sa garde. Et c’est l’opposition qui en profite. Elle a lancé la riposte et cela risque de faire mal à Macky.

Le président Macky Sall doit surveiller ses arrières. Ses adversaires politiques sont sur ses traces et ne comptent pas le laisser dérouler ses activités en toute tranquillité. Le chef de l’Etat avait trouvé la bonne formule pour tenir hors-jeu l’opposition. Et durant ces tournées économiques, considérées comme élément déclencheur de la troisième vague de Covid-19 au Sénégal, le locataire du Palais avait démontré toute sa puissance. Des images qui ont fait trembler une partie de l’opposition. Qui a suivi ses traces.

Mais ces derniers jours le Président semble essoufflé. Depuis que la troisième vague dicte sa loi, Macky se fait laminer par les opposants. Des attaques surviennent de tout bord. Et elles sont plus virulentes les unes que les autres. La gestion très controversée de la pandémie dans le pays et les zones d’ombres qui l’entourent, ne lui facilitent pas la tâche. Ce, parce que l’opposition le considère comme étant le principal responsable de l’explosion des cas. Chose que les opposants ne comptent pas pardonner à leur rival. Posts sur les réseaux sociaux, communiqués, déclarations et même points de presse, tous les moyens sont bons pour lancer l’offensive avant les élections.

Et ceux sont les leaders du mouvement « Gueum Sa Bop » de Bougane Gueye Dany et celui du parti des Patriotes du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (Pastef) d’Ousmane Sonko qui sont aux commandes. Ils ont multiplié leurs sorties médiatiques pour s’en prendre au président Macky Sall et son régime. Et même si leurs méthodes de s’opposer diffèrent, ils ont réussi à secouer le cocotier présidentiel. Car leurs sorties ont fait un tollé chez les sénégalais. Et cela constitue des points de moins pour le parti au pouvoir qui est sur une pente raide.

Ousmane Sonko, lors de son point de presse, a accusé Macky Sall d’être le principal responsable de la troisième vague. Avant de se lancer dans la sensibilisation sur le port systématique du masque. Une demande qui semble être la bienvenue. Ce, parce que les membres de son parti en font, désormais, leur affaire.

Le PDG du groupe D-Médias a remué le couteau dans la plaie. Bougane Guèye Dany, à travers ses 16 questions adressées au président Sall, a touché tous les points sensibles de la gestion de cette pandémie dans le pays. Et les deux hommes ont ridiculisé le régime. Et ils ne sont pas les seuls à décocher des flèches. Même l’opposition de salon a renforcé la puissance de ses attaques.

La gestion calamiteuse de la pandémie de Covid-19 est le ballon que l’opposition a saisi au rebond pour relancer. Et s’il en est ainsi,  Macky ne peut s’en prendre qu’à ses ministres qui risquent de le couler avant les prochaines élections.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire