Ultimate magazine theme for WordPress.

Défense de Macky…Dionne et Mimi meilleurs que Mahmoud Saleh et la TFR

0

Macky Sall fait partie des présidents les plus mal entourés. Depuis son dernier remaniement, il ne se passe plus un seul jour sans qu’il ne soit la cible de coups bas venant de tout bord. Et pendant ce temps, toutes les personnes qui devaient prendre sa défense (ministres, DG) lui tournent le dos, laissant le capitaine diriger son navire sans équipage. La défense du chef de l’Etat est au point mort depuis l’arrivée de Mahmoud Saleh à la présidence. Au temps des anciens premiers ministres, Mahammed Boun Abdallah Dionne et Aminata Touré, cette défense était très solide.

Le président Macky Sall aurait dû bien réfléchir avant de changer son gouvernement. Certains ministres de l’ancien gouvernement auraient dû rendre leur tablier et d’autres devaient tout bonnement être maintenus. Mais malheureusement Macky a fait un mauvais casting. Et il le paie très cher. Tous les efforts qu’il fait, sont anéantis par des ministres incompétents. Une situation qui profite à l’opposition. Elle ne rate pas l’occasion de descendre le chef de l’Etat et son régime. Pendant ce temps ces défenseurs sont incapables de contenir des opposants virulents.

Si Macky Sall est aussi seul, c’est parce qu’il s’est débarrassé du seul bouclier qu’il avait. En effet depuis qu’il a supprimé le poste de premier ministre, il est devenu une proie facile. Les deux dernières personnes qui ont occupées ce poste, étaient de véritables combattants. Ils savaient défendre le locataire du palais. Se séparer d’eux est sans doute la plus grande erreur du chef de l’Etat. Car son ministre d’Etat, directeur de cabinet politique, Mahmoud Saleh, n’arrive pas à assurer ses arrières.

A son temps, Mahammed Boun Abdallah Dionne apportait toujours des réponses techniques à toute attaque contre le gouvernement. N’étant plus ministre de la République, il garde toujours sa constance. Et Boun Dionne continue de défendre le chef de l’Etat. Pendant que les ministres de Macky se cachaient dans des hôtels, durant les émeutes du mois de mars, l’ancien premier ministre est sorti pour voler au secours du commandant en chef.

Dans sa lecture des faits, l’ancien secrétaire général de la présidence expliquait l’origine de ces heurts par la crise sanitaire et économique qui a frappé plusieurs pays du monde et non l’affaire Sonko. Soulignant par ailleurs que l’élément déclencheur de la crise n’est autre que le problème d’employabilité dont fait face les jeunes.

​« Le fond du problème, c’est le problème démographique et le manque d’emploi. Macky écoute et entend son peuple c’est pourquoi il a apporté une solution à la crise. On a vu des enfants de moins de 15 ans descendre dans la rue. Ils ne sont pas des électeurs dans l’immédiat. Et l’élection présidentielle n’est pas d’actualité, c’est dans trois ans », déclarait Dionne dans un entretien accordé à nos confrères de la Rfm. Cette sortie était une aubaine pour Macky Sall qui était abandonné par son entourage au moment où le pays brulait.

Et celle qui a précédé Boun Abdallah Dionne au poste de premier ministre savait aussi défendre la base arrière présidentielle. Aminata Touré dite Mimi Touré apportait des toujours des réponses politiques. On se rappelle toujours de sa sortie contre celui qui l’a remplacé à la tête du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE), Idrissa Seck. A l’époque Mimi n’a pas ménagé Idy qui s’en prenait à Macky Sall.

Et revoila la Mimi éjectée qui vole au secours de Macky qui est accusé de mauvaise gestion de la covid-19. « Il faut saluer la mesure de gratuité de l’oxygène au niveau des structures privées prise, hier par le chef de l’État, Macky Sall, déclare Mimi dans les colonnes de L’As.

Pendant ce temps Mahmoud Saleh et sa Task Force Républicaine (TFR) sont dans le noir. Cette nouvelle trouvaille pour défendre Macky n’est juste que de la poudre aux yeux. Elle est incapable de défendre Macky Sall qui se fait massacrer par l’opposition. Activistes et opposants multiplient les attaques et la TFR ne peut rien faire. Moribonde, la TFR n’est rien. Elle n’a ni réponse technique ni réponse politique. Macky se fait berner en douce par son directeur de cabinet, qui est tout le temps malade.

Faire revenir le poste de premier ministre devient un impératif pour Macky Sall. Son ministre d’Etat, directeur de cabinet politique est incapable d’abattre le travail colossal de ses anciens premiers ministres. Si le chef de l’Etat n’y prend pas gare cet homme le mènera à sa perte.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire