Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky-Idy-Karim…la liste à battre aux Législatives.

De g à dr : Macky Sall, Idrissa Seck, Karim Wade
1

Macky Sall n’a pas battu Abdoulaye Wade par hasard en 2012. Il est un stratège et sait préparer ses victoires. Comme ses triomphes aux Législatives de 2012 et 2017, aux locales de 2014, au référendum de 2016 et à la présidentielle de 2019. Déjà en 2017, après les Législatives, Le président de la République menait un sondage secret qui a pris fin en 2018 et qui lui donnait la victoire à peu près à 58 ou 59%. Et le résultat final de la présidentielle traduisait les conclusions du sondage…Et pour 2022 et 2024, Macky prépare ses victoires avec une alliance de feu…

Qui croyait qu’un jour que Idrissa Seck courbe l’échine devant Macky et accepte que ce dernier est plus fort que lui ? Personne…Et aujourd’hui, Idy chante les louanges de Macky et interprète même leur alliance comme une union fusionnelle de leurs êtres. Le fameux « Mbourou Ak Sow » ou « Pain au lait ». Et toujours sur cette lancée, Macky promet de mouiller le pain au lait d’un autre lait concentré. Et pour certains observateurs, ce lait concentré ne serait que l’héritier du Parti démocratique Sénégalais (PDS), Karim Wade

Macky Sall calcule tout, prépare tout et anticipe ses victoires. Parce qu’il sait s’y prendre avec le monde politique. Car Macky Sall sait que les élections se gagnent avec le langage politique et l’argent. La religion ou tout langage autre que la politique ne prospère jamais dans les élections. Depuis Senghor, tous les candidats religieux ou intellectuels n’ont jamais atteint un taux de 10%. C’est ce qu’a compris Me Abdoulaye Wade en devenant un vrai politicien. Mais les religieux, Cheikh Tidiane Sy Al Makhtoum, Cheikh Abdoulaye Dieye « Wahidoun », Modou Kara, Moustapha Sy, ou les intellos comme Ibrahima Fall, Haguibou Soumaré ou Gadio, sont toujours hors course.

Le Sénégal est un pays profondément politique depuis le conseil colonial de 1833 qui regroupait les établissements français de l’Inde, Saint-Pierre-et-Miquelon, l’Algérie et le…Sénégal. Et il faut être un bon politicien pour être président de la République. Et Macky a compris que tout se gagne par la politique dans un pays ou même les régions, départements et communes sont régis par une cartographie politique qui change selon le président qui redessine tout en sa faveur. Et aujourd’hui, Macky met tout en œuvre pour gagner les deux élections les plus chères à ses yeux : les législatives de 2022 et la présidentielle de 2024.

L’alliance de feu

Et pour y parvenir, Macky Sall va mettre tous les atouts de son côté même ceux qui paraissent inimaginables mais pas…impossibles. Et cet impossible rendu possible par Macky Sall est l’alliance de feu avec Idrissa Seck et…Karim Wade. Selon les sources, Le président de la république et Karim Wade se parlent depuis que Me Abdoulaye Wade est rentré en France. Un deal inconnu du Pape du Sopi et des membres du PDS dont Doudou Wade, cousin de Karim. Le fils de Wade mettra fin à son exil et retournera travailler avec Idy et Macky Sall. Et Macky Sall va mettre en avant cette alliance lors des Législatives de fin 2022 et pour la présidentielle de 2024.

Macky Sall sait qu’aucune coalition au Sénégal ne pourra battre cette alliance qui réunit près de 95% de l’électorat. Quel président ne se donnerait pas une opportunité politique s’il en a les moyens. La liberté de Karim Wade dépend du parlement sous contrôle du Chef de l’Etat. La survie politique de Idrissa Seck dépend encore de Macky qui lui donne les moyens de fortifier son parti. Et ces trois personnages politiques savent qu’en faisant une alliance, ils seront imbattables…

Quelle coalition pour battre cette alliance de feu ?

La rédaction de xibaaru

Afficher les commentaires (1)