Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky impose la tolérance à tous…sauf à Mansour Faye

0

Macky Sall, c’est le président qui garde des dossiers sous le coude. C’est aussi le président qui impose la « tolérance zéro » à tous…sauf à son beau-frère ministre, Mansour Faye. Ce dernier semble échapper à toutes les exigences imposées par le président de la République aux ministres du gouvernement et aux DG de la République. Parce qu’il est tout simplement le frère de la première dame.

Lors du conseil présidentiel sur le programme d’urgence pour l’emploi des jeunes, le chef de l’état a décidé d’imposer un contrat de performance avec des objectifs fixés au ministres et aux DG qui relèvent desdits ministères. Et selon le président « les performances de chaque structure détermineront la mobilisation de ressources et la tolérance zéro sera de rigueur en matière de lenteurs et de bureaucratie ». Et le président d’ajouter qu’ « il n’y aura aucune exception »…

Mais le président a sûrement oublié de mentionner que certaines personnes échappent à la règle de l’exception comme c’est le cas de certains dossiers sous le coude. Et l’exception à cette règle de tolérance zéro, c’est le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Mansour Faye, frère de la première Dame, Marème Faye Sall. Il échappe à toutes les restrictions et limites imposées aux autres ministres. Personne ne touche à Mansour Faye…même pas son beau-frère, le président Macky Sall.

Le ministre Mansour Faye est le champion des déclarations colériques, intempestives, menaçantes et arrogantes. Mansour Faye, alors ministre du Développement communautaire et de l’équité territoriale, avait choqué le Sénégal par cette phrase : « Si l’Ofnac me convoque, je n’irai pas. L’Ofnac n’a pas vocation à convoquer un ministre. Ça ne fait pas partie de ses compétences. En tant que ministre, je ne répondrai pas », avait-il déclaré lors de l’émission « Grand Jury » de la Rfm. Un autre ministre dans une autre république aurait été limogé…

Mais dans la République sous Macky Sall, Mansour Faye échappe à toutes formes de punition parce qu’il est le frère de la femme du président de la République. Des ministres, des Dg, des chefs de cabinet ont été limogés pour si peu. Mais Mansour Faye a la carapace familiale qui le protège des sanctions présidentielles. Même en cas de flagrant délit comme ce fut le cas lors du conseil présidentiel ou il a été confondu dans ses dires par les gouverneurs sur l’affaire du fonds covid-19 destinés aux conducteurs de motos Jakarta.  

La charité bien ordonnée commence par soi-même. Et le président Macky devrait se l’appliquer concernant Mansour Faye. Le président Macky Sall a été élu au suffrage universel par le peuple et pour le peuple. Il n’a pas été élu pour la famille Sall encore moins pour la famille Faye (du nom de sa femme). Les Sénégalais ont rejeté la dévolution monarchique des « Wade » et ne sont pas prêts à accepter la dynastie « Faye-Sall ».

La Rédaction de xibaaru

laissez un commentaire