Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky quémande les vaccins Covid…Les Sénégalais mal barrés

0

La troisième vague de covid-19 commence à laisser ses marques au Sénégal. Ces derniers jours, notre pays voit les cas de contamination monter en flèche. Cette hausse inquiète au plus haut sommet. Les autorités sanitaires sont dépassées par la pandémie. Même si la stratégie de lutte mise en place donne des résultats celle-ci ne convainc pas tout le monde. Le vaccin est le dernier recours pour éviter la catastrophe. Mais elle n’est pas disponible en plein temps. Le Sénégal s’agrippe au don des pays occidentaux pour vacciner sa population.

La stratégie élargie de vaccination du Sénégal basée sur le don

Le coronavirus fait des dégâts au Sénégal. A la date de ce jeudi 22 juillet 2021, le ministère de la Santé et de l’action sociale a annoncé 523 nouveaux cas de covid-19, ce qui porte à 9209 le nombre de personnes sous traitement dans les différents centres de traitement. Notre pays a enregistré à la même date un record de décès. Dix (10) personnes ont perdu la vie comme hier. Des chiffres qui commencent à installer la peur du côté de la population. Et les responsabilités sont partagées.

Les tournées économiques du président Macky Sall sont vues, par bon nombre de sénégalais, comme étant les principales causes de cette troisième vague. En effet, lors de ces tournées économiques, le chef de l’Etat drainait beaucoup de monde. Ses foules immenses qui venaient d’un peu partout constituent un excellent moyen de propagation du virus. Mais du côté du gouvernement, on nie en bloc être à l’origine de la hausse des cas de Covid-19 et il rejette la responsabilité sur le relâchement de la population.

Pour freiner la hausse fulgurante des cas de Covid, les autorités sanitaires ont pris un certain nombre de mesures. Récemment le ministère de l’intérieur a rappelé l’obligation du port du masque dans les lieux publics. Pendant ce moment le président Macky Sall menace de reconfiner le pays. Mais la vaccination demeure l’unique moyen de lutter contre le virus mortel. Malheureusement notre pays n’a pas encore commencé à produire ses propres vaccins.

Pour faire face au défi de la vaccination contre la covid, le Sénégal est obligé de se rabattre sur les dons faits par les autres pays. Depuis le début de la pandémie, notre pays ne fait que recevoir des dons. Masques, vaccins, gels hydroalcooliques…rien que des produits offerts. Le dernier don reçu date du mardi passé et il vient des Etats-Unis.

Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, a réceptionné, au nom du chef de l’Etat Macky Sall, 151.200 doses de vaccin Johnson & Johnson. La réception a été faite à l’aéroport international Blaise Diagne sous la présence de l’ambassadeur Tulinabo Mushingi. « Ce don vient véritablement à son heure. La vaccination est une solution très importante contre la propagation de la pandémie », déclarait le ministre de la Santé Abdoulaye Diouf Sarr. Mais la situation actuelle ne passe pas inaperçue.

Au contraire, elle agace les sénégalais. « Un état demandeur » de vaccin covid, lance un internaute. « A quand la fin de la quémanderie ? Les autorités vivent dans la bourgeoisie, notre sous-sol est plein de ressources, on a d’excellents spécialistes dispersés partout dans le monde et on demeure d’éternels demandeurs », écrit M. Niasse sur Facebook. « Que des dons dans tous domaines et secteurs. Où sont nos efforts ? », s’interroge un autre adepte des réseaux sociaux.

La gestion du coronavirus est une véritable catastrophe au Sénégal. Le ministre de la Santé a montré ses limites. Si les mesures adéquates ne sont pas prises notre pays vire tout droit vers l’hécatombe avec cette troisième vague.

Aliou Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire