Ultimate magazine theme for WordPress.

Macky Sall humilie encore Mimi Touré…Elle accepte des miettes

0

Le pouvoir est dangereux…C’est comme de la drogue dure. Quand on y goutte, on devient accroc. Et la violence du pouvoir est plus destructrice que les effets de l’héroïne pure ou de la Cocaïne. Et l’ancienne première ministre, Mimi Touré est tellement accroc au pouvoir qu’elle ferait n’importe quoi pour gouter le minimum qu’on lui sert. Et Macky lui sert des miettes de pouvoir sur lesquelles elle se jette comme un drogué sur des boulettes de crack. Une humiliation de trop que Mimi Touré semble ne pas voir tellement aveuglée par le pouvoir.

« Les Diambars, on les tue mais on ne les déshonore pas ». Et Mimi Touré est loin d’être une diambar, une vraie lionne. C’est une simbkat (fausse lionne) qui fait semblant de rugir devant des aveugles. Elle a de faux ongles à la place des griffes. Elle gratouille et mordille sans faire de mal. La Mimi Touré qui accélère, est devenue la Mimi qui encaisse tout, même les humiliations à répétition. Tout simplement parce qu’elle est accroc au pouvoir.

Sacré Mimi Touré !  Elle est passée de ministre à Premier ministre…Et maintenant elle dégringole à chef de mission. Tout le monde monte la pyramide pour gravir des échelons. Mais Mimi Touré dévale la pyramide pour se retrouver au bas de l’échelle. Humiliée par son patron en 2014, elle a été virée de son poste de premier ministre après avoir perdu les élections à Grand Yoff contre Taxawu Dakar de Khalifa Sall. Elle devient envoyée spéciale du président de la République sans le titre de Ministre et se contente de porter des messages aux marabouts.

Et plus tard, le président de la République la récompense de sa témérité en la nommant Présidente du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE). Mais pas pour longtemps. Le président de la République l’humilie une seconde fois. Il la débarque de la présidence du CESE au profit de son pire ennemi Idrissa Seck qu’elle a combattu farouchement. Et le jour de son départ du CESE, Mimi Touré a tellement mal qu’elle ne prononce pas le nom du président de la République et ne le remercie pas non plus comme le font toutes les personnalités limogées. Une douleur que Mimi Touré emporte dans sa retraite politique provisoire.

Elle ne participe plus à rien dans le parti. Et n’apparaît nulle part. elle se contente de quelques mots à travers la presse lors de certains évènements jusqu’au jour où Macky l’appelle au téléphone pour qu’elle l’accompagne dans une de ses sorties dans un foyer religieux. L’ex-présidente du Conseil Economique Social et Environnemental (CESE) a fait partie de la délégation conduite par le président qui était à Louga pour présenter ses condoléances et celles de la Nation à la Famille de Mame Thierno Birahim Mbacké, suite au rappel à Dieu de Serigne Abass Mbacké. C’était le lundi 23 août 2021…

Et depuis lors, le président Macky Sall l’appelle pour la maintenir dans un « pouvoir de façade » mais aussi pour l’empêcher de ruer dans les brancards. Les coups de fil de Macky la rendent inoffensive. Elle se sent dans le pouvoir. Et Macky passe à la dernière étape de la dégradation de Mimi Touré ; il l’envoie comme chef de mission à Guédiawaye pour la réunification des forces de la majorité présidentielle dans la perspective des prochaines élections législatives.

De premier ministre à chef de mission. Mimi Touré, droguée par le pouvoir, prend plaisir à écouter 35 orateurs qui ont pris la parole, pendant 5 heures, pour réaffirmer leur engagement derrière le Président Macky Sall. Ensuite Mimi Touré va rentrer chez elle et prendre son ordinateur portable pour faire le rapport de la mission de Guédiawaye qu’elle va envoyer à son patron Macky Sall. Un travail de secrétaire…

Mimi Touré avait-elle besoin de se rabaisser autant, rien que pour gouter une fois de plus aux délices du pouvoir ; Au moins elle peut se contenter de sa fonction de présidente honoraire du conseil économique, sociale et environnemental qui lui procure au minimum «  « une indemnité de représentation de 4 millions 500 mille FCFA net/mois, un véhicule de fonction avec laissez-passer permanent, un chauffeur particulier, une dotation mensuelle de carburant de 500 litres, et un agent de sécurité rapproché ».

La Rédaction de xibaaru

laissez un commentaire