Ultimate magazine theme for WordPress.

Malversations et foutaises politiques…Wallu-Yewwi dans la nasse

Les principaux opposants au Sénégal : Ousmane Sonko de Yewwi (à gauche), Karim Wade de Wallu (au milieu) et Khalifa Sall de Yewwi (à droite)
0

Ce qui se passe depuis quelques jours à Ndoumbelane met à nue les limites du PDS et de ses alliés, obligés pour exister, de se livrer à de l’indignité pour subsister jusqu’à la saison nouvelle. Quand un parti a besoin de présenter une tête de liste de 103 ans au moins pour pouvoir vendre son produit au peuple, on frise le nauséabond et le crachoir.

On comprend dès lors que les derniers mohicans abandonnent le navire par honte et dépit. La méprise de ce qui reste de Sopi pour ses affidés n’a d’égale que le niveau de décrépitude du PDS et de ses alliés. Pour tenir son rang dans ces législatives, Wallu est obligé de s’allier à Yewwi et de se coucher devant Ousmane Sonko et les esprits du mal.

La malversation est telle que Wallu au lieu d’avouer son impuissance à présenter des candidats dans les 54 départements du Sénégal et de sa diaspora préfère jouer à la stratégie de la mutualisation gagnante en sacrifiant ce qui lui restait de côte d’amour de ses militants has been qu’il cherche à garder grâce à l’émotion de l’attachement à Wade tête de liste n’ayant plus toute sa tête.

Et Yewwi, trempé dans cette malversation, preuve s’il en fallait de son incapacité à arrêter la saignée produite par le Yakatan mémorable dont la tête de liste Sonko porte les stigmates malgré la présomption d’innocence. Les Sénégalais dignes ont fini de se laisser abuser par cette coalition électorale de circonstances qui marque son attachement au tout sauf BBY comme programme et seul accord de principe.

Des alliés en baisse de popularité venus de chapelles en extinction inaltérable, se surprennent à être relégués à des places qui frisent le ridicule derrière de parfaits inconnus et se résolvent à faire des sorties de leaders en chute libres perdus dans leur aventure sans conviction qui n’a de motivation que la renaissance possible au côté du peuple des anti Macky pour un bon positionnement après la chute de Samba Yakatan.

C’est une affaire de malversations à plusieurs sens, un véritable jeu de dupes où tout le monde joue sa survie politique dans un Sénégal en reconstitution politique avec des jeunes qui réclament désormais âprement leurs places. Samba Yakatan ne s’y trompe pas il devra miser sur les seuls sbires capables de se battre pour lui éviter Ndougoussine, il n’en reste pas beaucoup mais ce sont des jeunes, et ils sont pour la plupart incompétents et intolérants mais également insolents et versatiles.

La malversation du côté de Yewwi est à ce prix, maintenir quelques jeunes dinosaures comme Khalifa ou Gackou, et l’insolence pouvant facilement se marier avec la rustrerie, Barthélémy DIAZ gagné une place de choix que seule son manque de jugeote et de finesse ont vendangé avec l’aide d’un Déthié FALL complètement perdu, à qui on laisse la sucette de mandataire. Ils ont été nombreux à faire leur coming out de pastefien sans prendre la carte de Pastef pour ne pas officialiser le djébalou à Samba Yakatan.

Ainsi, Dame Mbodj, Cledor Séne, Karim Xrum Xaax, ont fendu l’armure de la coalition du peuple, et tombé les masques, les autres leaders mourant se résolvent à s’offusquer par petits groupes du manque de respects dû à leur rang et s’organisent en acceptant malgré les baffes, de soutenir l’opposition sans dire laquelle désormais. les égos surdimmensionnés d’AAR Sénégal rient sous cape, croyant pouvoir être les principaux bénéficiaires de ces malversations qui ont conduit à l’élimination presque certaine de la liste de Yewwi à Dakar que des soi-disant membres de la société civile essaient de sauver en demander un rattrapage pour un complément des listes et des parrainages.

On ne sait plus à quel hypocrite se vouer. La loi électorale sert à quoi ? si on peut au nom de la baisse des tensions politiques accepter aux uns ce qu’on ne peut accepter aux autres, à quoi bon dans ces conditions accepter le parrainage et la parité, pour ne pas en respecter les règles? Barthélémy et Déthié ont joué et perdu Dakar qu’il en soit ainsi. Les menaces de Barthélémy parfait saupman, coutumier des faits, qui nous avait promis l’enfer s’il devait y avoir une présidentielle en 2019 sans Khalifa, ne doivent en aucun cas ternir nos règles. Il va falloir que les gens redeviennent sérieux.

Toutes ces foutaises et menaces d’un écervelé drapé de notre écharpe de Maire de la Capitale par pur accident politico-émotionnel ne doivent pas nous faire perdre de vue l’essentiel. Il faut bien se dire, et s’en souvenir, que pour virer BBY et ne pas laisser un boulevard aux égos flattés sans bases politiques d’AAR Sénégal il va falloir voter pour des listes de dignité. Des listes citoyennes dont les meilleures seront sans nul doute celle de la coalition citoyenne Bunt-bi et aussi de la coalition Bokk Guis Guis Liggey parce que des politiciens ont réussi à garder un cap de conviction et ont refusé de flirter avec le diable.

Une Adja Daba Mboup très remontée à fait une vidéo très touchante pour parler à la jeunesse et au peuple et j’adhère profondément à son discours qui est très loin des ngouderies d’un certain professeur nullard du même patronyme. L’heure est venue pour ce peuple de sortir du suivisme irréfléchi pour que mon Lion de Président comprenne qu’il n’est pas le messie, mais aussi que les gens d’en face, organisés dans la mouvance des esprits du mal, sachent aussi qu’ils ne sont pas meilleurs .

On ne descend pas de cheval pour monter à dos d’âne alors vivement une assemblée des citoyens pour oublier définitivement le spectre des députés trafiquant faussaires et autres agresseurs prêts à nous tuer a coup de machettes. Oui au retour à la civilisation et à l’orthodoxie, dans une assemblée sans voleurs, violeurs, biralkat, dealkat, fennkat, workat, dorkat, pour pouvoir éviter le syndrome du « Porta Potty » politicien que nous redoutons tous. Le renouvellement du parlement que nous souhaitons est à ce prix. A bon entendeur !!!

Pape SARR

Duc de Diapal

laissez un commentaire