Ultimate magazine theme for WordPress.

Manif de Yewwi : Le Synpics menace de traduire en justice tout agresseur de journalistes

Bamba Kassé (micro) Secrétaire Général du Synpics
0

Une équipe de la TFM a été prise à partie par quelques idiots à la place de la nation. A peine arrivée sur place avant 13 h, le journaliste a fait l’objet d’insultes et d’intimidation au point de quitter la place qui devait recevoir une manifestation de Yewwi Askan Wi (coalition de l’opposition).

Plus tard dans cette même journée, le président de APPEL Lissa Faye a informé le synpics que deux journalistes du site Leeral ont également été victimes d’intimidation et de violence verbale au point d’arrêter le direct qu’ils faisaient à partir de la place de la Nation.

Une consœur de Emedia a également été violentée lors de la réunion des jeunes de Benno Bokk Yakaar à leur siège.

Le SYNPICS tient pour Unique responsable de ces violences faites à l’encontre de la Liberté de Presse, les leaders politiques qui a force de messages codés, ont fini de jeter une partie de la presse en pâture à leurs suiveurs écervelés, extrémistes. Les discours manichéens visant à soumettre la presse aux desidereta des politiciens ne passeront pas.

Le BEN du Synpics reste très alerte face à la situation. Il est demandé aux journalistes de ne céder à aucune intimidation et à faire preuve d’une solidarité agissante en opposant une fermeté a toute tentative delbrigadement.

Tout agresseur de journaliste ou cameraman, qui qu’il soit, sil est identifié sera poursuivi, et rien ne nous fera reculer dans notre mission d’informer les populations de manière professionnelle et sans parti pris.

Il est demandé aux forces de l’ordre d’assurer la sécurité des médias qui se déploient sur le terrain et de ne pas faillir à leur mission régalienne.

 

Pour le BEN du Synpics

Le SG

laissez un commentaire