Ultimate magazine theme for WordPress.

Moïse Rampino décortique le match Sénégal-Rwanda

Moïse Rampino, le wadiste éternel
0

Analyse du match Sénégal vs Rwanda

Aliou Cissé, à travers les deux matchs que viennent de disputer le Sénégal respectivement contre le Bénin et le Rwanda, a voulu tester un nouveau schéma de jeu différent du 4-3-3 auquel il nous avait habitués durant la CAN.

Il a utilisé deux excentrés (Ismaila Sarr à gauche et Pape Mactar Sarr à droite), un attaquant de pointe Boulaye Dia contre le Bénin et Habib Diallo contre le Rwanda. Sadio Mané en mode électron libre. Il a joué avec deux récupérateurs avec le duo Nampalys-Pape Gueye contre le Bénin et Nampalys- Gana contre le Rwanda.

Ce système 4-4-2, adopté par Aliou Cissé, a montré ses limites au second match étant donné que le duo Nampalys-Gana Gueye n’est pas compatible car ils ont le même profil même si Nampalys a une densité de jeu plus importante que Gana Gueye en témoigne la passe décisive délivrée à Sadio Mané lors du match contre le Bénin. Le duo Nampalys Mendy-Pape Gueye paraît plus complémentaire.

Pour que ce système 4-4-2 puisse fonctionner correctement, il nous faut un récupérateur et un relayeur et non deux récupérateurs comme l’a tenté Aliou Cissé contre le Rwanda. De plus, sur les ailes il nous faut un autre excentré rapide et habile balle au pied. Samba Diallo ou Sofiane Diop de par leur rapidité et vivacité peuvent occuper le flanc gauche et laisser à Ismaila Sarr le flanc droit. En pointe, le coach peut associer Boulaye Dia à Sadio Mané.

L’autre option serait d’utiliser Sadio en pointe et de faire de Pape Ousmane Sakho l’électron libre. Ils formeraient alors un excellent duo car ils sont techniques et rapides. Crépin Diatta, s’il retrouve toutes ses sensations, peut être en ballotage avec Pape Ousmane Sakho. Pape Mactar Sarr a démontré, à travers ces deux matchs, qu’il n’a pas les capacités pour jouer sur les couloirs. Pour que ce 4-4-2 puisse fonctionner correctement il faut que Pape Gueye qui a un jeu qui est plus porté vers l’avant soit associé à Nampalys.

Sur les côtés, il serait souhaitable de voir Ismaila Sarr sur l’aile droite, Sadio Mané sur l’aile gauche, Pape Ousmane Sakho au cœur du milieu et Boulaye à la pointe de l’attaque ou à défaut Samba Diallo sur l’aile gauche et Sadio Mané en pointe juste devant Pape Ousmane Sakho.

Dans tous les cas, l’issue de ces deux matchs a montré que les mêmes carences notées lors de la CAN ont refait surface. Le fait pour Aliou Cissé d’aligner deux récupérateurs Gana-Nampalys Mendy pénalise l’équipe dans les phases offensives car Gana a du mal dans les 25 derniers mètres. Avec le duo Pape Gueye-Nampalys, le Sénégal a scoré 03 fois en l’espace d’une mi-temps parce qu’il y a eu de la créativité et la transmission était beaucoup plus rapide. Face au Rwanda, avec le duo Gana-Nampalys, le Sénégal n’a même pas eu une occasion franche se contentant d’un jeu très laborieux pour reprendre les propos du commentateur de canal plus.

Aliou Cissé doit renforcer son équipe surtout au niveau de l’entrejeu où l’on a besoin d’un dynamiteur à l’instar de Crépin Diatta, Pape Ousmane Sakho où Sofiane Diop. Sur les ailes, il nous faut aussi un renfort car pour l’instant seul Ismaila Sarr parvient à tirer son épingle du jeu. Samba Diallo dont les qualités techniques sont reconnues de tous a, sans nul doute, les capacités d’occuper le couloir gauche.

Moise Rampino

laissez un commentaire