Niasse et Serigne Mbaye Thiam ont empêché l’incendie de l’Assemblée…en 2011

C’est Alioune Tine qui en a fait la révélation, dans l’émission D’Clique de la Tfm. L’Assemblée nationale a failli être incendiée le 23 juin 2011. À en croire le militant des droits humains, la contrainte du parlement à incarner son véritable rôle a failli pousser à son anéantissement lors du vote du projet de loi instituant un « ticket » présidentiel.

« Le 23 juin, les citoyens avaient exprimé leur volonté de voir une assemblée nationale qui répond à son rôle mais pas une institution aux ordres », a confié l’ancien président de la Raddho. Alioune Tine a notamment, rappelé l’intention de procéder à la mise à feu du parlement lors de la journée de contestation du 23 juin et le rôle qu’a joué l’actuel président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse et Serigne Mbaye Thiam dans cette tentative d’incendie volontaire.

« Le peuple ne voulait plus d’un parlement aux ordres, il voulait d’ailleurs le brûler, mais saviez-vous qui se sont opposés ? Ce sont Moustapha Niasse et Serigne Mbaye Thiam. Ils se sont opposés et ont interdit aux jeunes d’incendier l’institution », a révélé le fondateur d’Afrikajom Center qui semble magnifier la position des deux autorités lors de cette journée de contestation.

Grâce à l’intervention de Moustapha Niasse et de Serigne Mbaye Thiam, les jeunes n’ont pas répété le scénario qu’a connu le Burkina Faso, selon Alioune Tine qui laisse croire que le niveau de démocratie et de la culture démocratique ainsi que le respect des biens publics et des institutions doivent conduire à la préservation des symboles de la République, même lorsqu’on est dans l’opposition.