Papa Abdoulaye Seck rend hommage à Ngaido Bâ…

CHEIKH NGAIDO BA, UNE PERTE INCOMMENSURABLE Un homme au commerce facile, un grand séducteur intellectuel, écrivant et parlant avec une précision chirurgicale, vient de nous quitter.
Oui, le grand Ngaido n’est plus.
Qu’il était attachant !
On se parlait chaque semaine pour commenter ses écrits.
Et, à chaque fois que je lui adressais mes félicitations, il réagissait en ces termes «Petit frère, ne te gêne pas de critiquer mes œuvres ».
Cette attitude rappelle des qualités tant recherchées dans ce monde et qui ont pour noms: humilité, rage du dépassement, respect des différences et rejet des indifférences.
Un homme de culture et un homme de science sont, tous deux, d’une générosité débordante qui renvoie à cette belle formule « Une passion, connaitre – Une ambition, transmettre ».
Je ne suis, donc, pas surpris par la générosité de cet homme qui savait si bien partager.
Ngaido était un homme de culture qui avait une finesse d’analyse rare et un goût exagéré du donner et du recevoir.
La vie est ainsi faite : nous sommes, tous, appelés à quitter ce monde pourvu qu’on s’immortalise grâce aux bienfaits laissés sur terre.
Mes condoléances les plus attristées à toute sa famille, au Président de la République S.E.M. Macky Sall, au Président du Conseil économique, social et environnemental et ses membres, au monde de la culture qu’il affectionnait tant, à ses amis et toute la nation sénégalaise.
Qu’Allah SWT lui accorde sa clémence et lui ouvre les portes du paradis.
Dr Papa Abdoulaye SECK