Peur sur l’APR…Macky Sall réduit au silence ses partisans

Débat sur le mandat présidentiel : Macky Sall réduit au silence ses partisans

Le Président de la République, Macky Sall a réussi une chose. Du côté des membres de son parti, l’Alliance pour la République (APR), comme de celui de ses alliés politiques de Benno Bokk Yaakar (BBY), personne n’ose plus évoquer la question de son éventuel troisième mandat. Du côté de ses partisans, le sujet est devenu comme tabou.

Sory Kaba, tout comme Moustapha Diakhaté ont subi les foudres du Président de la République. Tous deux ont été relevés de leurs fonctions respectives de Directeur des Sénégalais de l’extérieur et de ministre-conseiller du Président de la République. Ils ont commis le péché en déclarant que l’actuelle Constitution interdit au Président de la République d’aspirer à un troisième mandat.

L’os, il faut le laisser à l’opposition. Elle a tout le loisir d’en débattre, pendant que le Président de la République est en train de dérouler d’autres programmes. Pourtant, du côté du Palais de la République, il existe bel et bien schéma, même s’il demeure caché pour préparer la fin du deuxième mandat du Chef de l’Etat, Macky Sall. Va-t-on forcer pour l’imposer à ce qu’il se présente à un troisième mandat, ou est-on en train de travailler sur le profil de celui qui sera son dauphin ? Quoi qu’il en soit, du côté du Palais de la République, le schéma a été bien établi. Il s’agit tout juste de ne pas éveiller les soupçons, de laisser les autres faire toutes sortes de supputations. Seulement, l’incertitude qui règne sur ce sujet, peut bien ne pas faire l’affaire du Sénégal. Car, elle peut également être source d’instabilité, surtout sur le plan économique, en faisant fuir de potentiels investisseurs. En attendant, le Président Macky Sall a réussi son coup, en réduisant au silence tous ses alliés sur le sujet du mandat.

La rédaction de Xibaaru