Gestion des crises : Macky fait comme Wade…il vire

Macky Sall – Abdoulaye Wade : L’ordre du chef

Le Président de la République, Macky Sall est un bon élève de son prédécesseur à la tête du Sénégal, Me Abdoulaye Wade. Tout comme ce dernier, Macky Sall a horreur qu’on lui apporte la contradiction, surtout quand on se trouve dans son camp. Témoin, le sujet qui fâche en ce moment, la question de son troisième mandat. Macky Sall a déjà aiguisé le sabre qui reste suspendu au-dessus de la tête de tous les membres de son camp qui oseront parler de la question.

Sory Kaba et Moustapha Diakhaté viennent de faire les frais pour s’être rendu hardis en déclarant que le Chef de l’Etat, Macky Sall en est à son deuxième et dernier mandat. D’ailleurs, le porte-parole de l’Alliance pour la République (APR – parti présidentiel), Seydou Guèye rappelle qu’il n’y aura aucune tolérance pour toute indiscipline de parti. En fait, sur toute indiscipline des règles que le Président Macky Sall, véritable Stalinien en la circonstance, a bien voulu tracer.

Le Président Macky Sall n’est pas loin du Président Abdoulaye Wade. On aurait même dit qu’il aurait appris la leçon à ses côtés, du temps où il s’est forgé en politique auprès de ce dernier, du temps où il était membre du Parti démocratique sénégalais (PDS). Abdoulaye Wade ne cesse de rappeler à tout son monde, qu’avec lui au sein de son parti, on exécute les ordres sans broncher. Oumar Sarr, Me El Hadj Amadou Sall, Babacar Gaye, Cheikh Seck, Abdoul Aziz Diop, et compagnie ont subi les conséquences, en voulant contrecarrer la décision de Me Abdoulaye Wade d’installer son fils à la tête du PDS pour le succéder. Il ne sert à rien quand on est militant du PDS, de chercher à s’opposer à la volonté du chef. Dans l’histoire du PDS, tous ceux qui ont tenté de le faire, sont passés à la guillotine.

La rédaction de Xibaaru