Plan Sénégal émergent : Les hommes qui plombent la vision du Chef de l’Etat

Le Président de la République Macky Sall a eu une bonne vision en mettant en œuvre le Plan Sénégal émergent (PSE). L’idée est noble d’autant qu’il s’agit à terme de mettre le Sénégal sur de bons rails, en le faisant rentre dans le cercle des nations émergentes. Le Président de République peut cependant avoir des idées nobles, mais celles-ci ne pourront se concrétiser que, si elles sont menées par des hommes et des femmes aptes à les conduire. Surtout quand ces hommes et femmes se voient confier des secteurs importants dans la réalisation du PSE.

Le PSE ne peut se réaliser sans le secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Le Président de la République a confié le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique à l’ancien Directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar (COUD), Cheikh Oumar Hanne qui se distingue par son incurie. Depuis qu’il est aux commandes de ce secteur, les problèmes s’accumulent. Les étudiants sénégalais voient de plus en plus l’avenir s’assombrir devant eux. Ce n’est pas le rapport de l’Office national contre la fraude et la corruption (OFNAC) qui le dicte. Mais Cheikh Oumar Hanne pour que l’enseignement supérieur et la recherche scientifique soient sur de bons rails doit être viré de son poste.

L’agriculture est un des piliers du PSE. La campagne de commercialisation agricole qui se déroule en ce moment, est l’une des pires connues par le Sénégal. D’aucuns s’interrogent sur les menaces qui pèsent sur la reconstitution du capital semencier lors des prochaines campagnes de culture. Moussa Baldé, le ministre de l’Elevage montre qu’il n’a pas le profil de l’emploi.

C’est le cas de MMC (Mouhamadou Makhtar Cissé), ministre de l’Energie. Avec lui, aucune bonne perspective ne se dégage. C’est à cause de lui que l’on parle de la hausse des prix de l’électricité qui plonge le Sénégal dans une tension sociale. Avec MMC, le Directeur général de la SENELEC, Pape Demba Bitèye est également responsable de la situation. Ils ont même fait signer un contrat léonin et ruineux à la société d’électricité à Akilee.

A Dakar Dem Dikk (DDD), la situation est également tendue. Les syndicats de cette société ne cessent de dénoncer la gestion de leur Directeur général, Me Moussa Diop. Tous dénoncent sa gestion solitaire de DDD. Or, le transport est appelé à jouer un rôle important dans la réalisation du PSE. Le Président directeur général (PDG) du King Fahd Palace, M. Racine Sy fait lui aussi tout pour que le PSE échoue. Par sa faute, le secteur du tourisme traverse plusieurs difficultés.

La rédaction de Xibaaru