Ultimate magazine theme for WordPress.

Point E : Des employés de l’UCG se battent avec des couteaux

0

Le sang a coulé le 20 avril dernier au Point E. Et il faut dire que n’eût été la prompte intervention des éléments du commissariat du point E qui ont été appelés d’urgence, le pire se serait produit. En effet, c’est tard dans la nuit que ceux-ci ont été informés d’une bagarre sanglante entre des employés de l’UCG. Une bagarre opposant plusieurs personnes, lesquelles travaillent tous dans la même société. Et selon les témoins des faits, l’altercation résulterait d’une banale dispute. En réalité, ces agents de l’UCG se disputaient la priorité pour le chargement de leurs camions à ordures.

Devant les enquêteurs, P.W. Ngom qui est un agent de l’UCG a expliqué que ce jour-là, dans le cadre de leur travail, ils se sont retrouvés au Point E, pour la collecte d’ordures. Mais alors qu’ils devaient remplir l’un des camions, une dispute a éclaté entre N. Sarr qui était au volant de l’un des véhicules et F. Diop qui se disputaient la priorité pour le chargement de leurs véhicules. Et selon le sieur Ngom qui avait senti que la tension allait monter d’un moment à l’autre, il a tenté d’intervenir.

Mais avant même qu’il ne s’approche d’eux pour les dissuader de se battre, ces ceux-ci ont commencé à s’envoyer des coups de poing. C’est dans cette mêlée dit-il, que F. Sarr s’est saisi d’un couteau que son jeune frère avait saisi pour assener un violent coup à G. Dieng qui s’est affalé au sol. Les deux autres techniciens de surface en l’occurrence F. Diop et B. Dieng qui étaient armés de barre de fer, n’ont également pas été épargnés par Fallou Sarr qui les a également blessés avec son couteau. Sauf que ces derniers ont eu plus de chance, puisqu’ils s’en sont sortis qu’avec de légères blessures.

Ce qui n’a pas été le cas de G. Dieng qui a été sévèrement atteint au dos, à l’épaule gauche et au bras. Il perdait déjà beaucoup de sang, et a été sauvé de justesse par un des témoins de la scène qui maîtrisait les gestes de secours et qui lui a attaché un garrot. Ce, après quoi, il a été évacué en urgence par les sapeurs-pompiers à l’hôpital Principal de Dakar. Finalement interpellé, F. Sarr s’est prévalu de l’excuse de provocation en soutenant avoir été attaqué par ces trois individus qui étaient tous armés de barre de fer. Lire la suite en cliquant ICI

laissez un commentaire