Que cache l’omerta sur le…troisième mandat ?

Mouvance présidentielle : Chut sur un troisième mandat du Président de la République !

C’est comme, il existe un imbroglio au sein de la mouvance présidentielle. Depuis que l’ancien Directeur des Sénégalais de l’Extérieur, membre de l’Alliance pour la République (APR) Sory Kaba a été limogé de son poste pour avoir osé déclarer que le Président de la République Macky Sall ne pouvait prétendre à un troisième mandat tel que le stipule la Constitution. C’est comme si Sory Kaba venait de commettre le pire pêché au monde. Tenez, comme l’a été son limogeage du poste de Directeur des Sénégalais de l’Extérieur.

Mais oui, ce pêché il l’a commis. Pourquoi, devrait-il déclarer à la face de tout le monde que le Président de la République ne pouvait prétendre à un notre mandat ? Alors que ce dernier peut penser au contraire, au point d’avoir réussi au silence tous les membres de son parti sur cette question.

Pourtant, au sein de membres de son entourage, ils sont nombreux à prétendre à le remplacer à la tête de l’Exécutif en 2024. Mais tous, Macky Sall se fait le malin plaisir de les réduire au silence, sous peine de sortir au sable. Pour le Président de la République, un seul sujet équivaut, c’est garder le silence sur la question d’un éventuel troisième mandat. Car pourquoi pas entretenir le suspense et se présenter comme étant le seul successeur à prétendre à … sa succession en 2024. Quitte à tenter le coup de force contre le gré de tout le monde et de la Constitution à se présenter à un troisième mandat.

Le Président de la République, Macky Sall peut se glorifier d’avoir réussi tout de même à réduire au silence tout membre de son parti qui chercherait à lorgner son fauteuil
La rédaction de Xibaaru