Ultimate magazine theme for WordPress.

Revue de presse : la sortie de Mimi Touré à la UNE

Vente de journaux dans une rue de Dakar
0

La réplique de la mouvance présidentielle avec Mimi Touré à l’opposition et d’autres sujets ayant trait au fonctionnement de la justice sont au menu des quotidiens de ce mercredi 16 mars.

’’La coalition Benno Bokk Yaakaar ( BBY) a fait face à la presse, hier, pour apporter des précisions sur certaines déclarations de l’opposition notamment sur les résultats de élections locales, le parrainage, le conflit en Casamance, l’affaire Adji Sarr-Ousmane Sonko’’, rapporte L’Info.

’’Sur toutes ces questions, note la publication, Aminata Touré (Mimi) et ses camarades dénoncent une stratégie d’enfumage de l’opposition qui ne passera pas au sein de l’opinion’’.

mimi

Selon Le Témoin, ’’Aminata Touré (Mimi) sonne la charge’’. ‘’BBY contre-attaque’’, dit Enquête qui écrit : ‘’A peine 24h après la sortie de Yewwi askan wi et des mouvements citoyens sur l’organisation des prochaines législatives, la coalition BBY a répliqué, hier, pour apporter des précisions sur certains points comme la suppression du parrainage’’.

Walfadjri estime que ‘’la mouvance présidentielle est dans une posture de combat’’. ‘’En conférence de presse, hier, l’ancien Premier ministre Aminata Touré (Mimi) invite les militants de Benno à rester fermes face aux provocations’’, écrit le journal.

’’Bby répond à l’opposition sur le parrainage’’, souligne le quotidien Bës Bi Le Jour qui écrit : ’’L’opposition veut la suppression du parrainage. Benno bokk yaakaar s’en étonne, puisque la question est +dépassée+. Aminata Touré (Mimi) estime que l’opposition avait adopté ce système pour avoir participé à la présidentielle de 2019 avec le même filtre’’.

Dans cette ‘’réponse du berger à la bergère’’, Vox Populi note que la coalition présidentielle ‘’n’a pas perdu du temps pour répliquer à la coalition YAW qui annonçait une +dégringolade+ de Macky Sall sur l’échiquier politique national’’.

’’En conférence de presse, Aminata Touré (Mimi) et ses camarades soutiennent mordicus avoir remporté les dernières élections territoriales du 23 janvier’’, écrit le journal.

Selon Source A, ’’BBY revendique la victoire et accuse YAW de manipulation de l’opinion avec de faux chiffres’’.

Dans l’affaire Ousmane Sonko-Ajdi Sarr, le Témoin se fait écho de la réponse du leader de Pastef, au président de l’Union des magistrats sénégalais (UMS), Ousmane Chimère Diouf.

’’L’UMS par le biais de son président a fait une sortie avant-hier pour fustiger les attaques dont l’institution judiciaire fait l’objet ainsi que celles personnelles envers des magistrats’’, rappelle le journal.

’’Se sentant visé par ses propos, le chef de file des patriotes n’a pas tardé à répliquer avant de le traiter de juge +impartial+’’, écrit Le Témoin.

Enquête s’intéresse au fonctionnement de la Justice et affiche à la Une : ’’L’heure de la sérénité’’.

’’Le constat est presque unanime. La confiance est rompue depuis des années entre la Justice et une bonne partie des populations. Soit, il faut le reconnaitre et essayer de trouver des solutions salvatrices. Soit, on est dans le déni, réfutant ce qui semble une évidence pour bien des Sénégalais’’, souligne la publication.

Dans le cadre de l’opération de démantèlement des bases rebelles au Nord de la Casamance, Le Soleil note que ’’l’Armée maintient la pression’’.

L’Armée sénégalaise est en train de mener, depuis dimanche, une opération dans le Nord Sindian (Bignona, sud) visant à démanteler des bases du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC).

Source APS

laissez un commentaire