Ultimate magazine theme for WordPress.

Revue de presse…Les législatives à la UNE

Un vendeur de journaux dans les rues Dakar
0

Les quotidiens du samedi 30 avril 2022 traitent de thématiques se rapportant à divers sujets d’actualité dont la politique et la perspective des prochaines législatives prévues dans trois mois.

« Mercato politique », affiche à ce sujet le journal Le Quotidien, pour désigner non sans euphémisme la pratique très controversée de la transhumance politique, qui bat son plein à l’approche des prochaines législatives prévues le 31 juillet.

« Dans le match des législatives, écrit Le Quotidien, pouvoir et opposition cherchent à contrôler le jeu. Dans un mercato animé, les deux camps veulent se renforcer. C’est la période des transferts », ironise le journal.

L’Observateur, sur le même thème, renseigne que le chef de l’Etat, Macky Sall, président de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBBY) regroupant le pouvoir et ses alliés, a renvoyé ses émissaires politiques à la base, avec une « nouvelle mission » pour les Législatives.

Celle-ci consiste à vulgariser les nouvelles règles édictées par le président Sall, à savoir que les responsables de BBY qui voudraient siéger à l’Assemblée nationale devront déposer leur candidature à la candidature auprès des commissaires politiques départementaux.

L’As note que les émissaires politiques envoyés par le président Sall « dans les différentes localités du pays pour faire passer son message aux responsables et militants de Benno Bokk Yaakaar (BBY) après les locales, étaient jeudi dernier au Palais pour faire le point au chef de l’Etat » sur le terrain à l’approche des Législatives.

« Lors de sa prise de parole, les locataires du Palais les a incités à se donner corps et âme pour assurer la victoire de la mouvance présidentielle aux prochaines législatives. A l’en croire, une défaite aux joutes électorales du 31 juillet équivaut à une perte du pouvoir », ajoute le même journal.

Un peu dans le sens des sujets politiques, Sud Quotidien constate que les experts ont des avis « divergents » concernant la « controverse » née de la décision du maire de Dakar, Barthélémy Dias, de nommer Guy Marius Sagna et l’ex-capitaine de gendarmerie Seydina Oumar Touré conseillers techniques.

législatives

Le débat porte sur « les conditions de validité de cette décision controversée du maire Barthélémy Toye Dias », indique Sud Quotidien.

Des sujets autres que la politique font le menu du reste des quotidiens.

Vox Populi, par exemple, affirme que le Fonds monétaire international est « sur la même longueur d’onde que le Sénégal », en ce qui concerne la subvention des prix des denrées et de la protection des populations les plus vulnérables.

Le journal, citant cette institution, prévient que le choc sur les marchés mondiaux des produits de base « va alimenter l’inflation, frapper les ménages les plus vulnérables et risque d’attiser les tensions sociales ».

« Il sera difficile de négocier cette trajectoire complexe, si bien que de nombreux pays auront besoin d’une aide internationale. Le FMI est prêt à apporter son aide », selon Vox Populi.

Sur un tout autre sujet, L’Observateur alerte et annonce qu’il n’y a « presque plus de sang dans le pays ». « Les hôpitaux (sont) en dessous du seuil de sécurité depuis plusieurs jours », indique le journal.

Le Soleil annonce que le gisement d’hydrocarbures dénommé Grand tortue/Ahmeyim, que partage le Sénégal et la Mauritanie, a foré son premier puit de production.

« Il reste trois autres puits de développement de la phase 1 à forer à environ 120 Km des côtes et sous 2850 m de hauteur d’eau », relève le journal. Il ajoute que le gaz extrait sera acheminé via des conduites et traité à bord d’une unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO), avant d’être renvoyé vers le hub-terminal à environ 10 km des côtes.

Source APS

laissez un commentaire