Ultimate magazine theme for WordPress.

Royaume-uni : un père de famille se suicide en plein direct sur les réseaux sociaux

0

Une scène effroyable s’est produite à Bolton, en Angleterre. Paul David Hilton s’est suicidé devant toutes les personnes qui suivaient son direct sur les réseaux sociaux.

De nombreux suicides ont été enregistrés au cours de ces dernières années mais en direct sur les réseaux sociaux, c’est une atrocité qu’on voit rarement désagréable pour les personnes qui y assistent.

Ce jeudi 10 novembre 2022 le site Yorkshire révèle cette nouvelle tragique. Un père de quatre enfants, âgé de 34 ans selon le média britannique, a commis un acte qui a endeuillé sa famille et son entourage. En effet, derrière son smartphone, Paul Hilton s’apprêtait à infliger la scène de sa mort à tous les internautes qui le suivaient ce jour-là. Un ami proche, Lewis Morrison qui regardait le direct ne s’était pas douté que tout allait tourner au vinaigre, il a d’ailleurs déclaré : « je pensais que Paul ferait quelque chose d’amusant car il était quelqu’un de très drôle » jusqu’à ce qu’il remarque que la blague était de mauvais goût. Son réflexe a alors immédiatement d’alerter les urgences, le 999.

« Il avait une humeur changeante »

Le New York Times un journal américain indique une mort par pendaison. Les faits de suicide se sont déroulés le 30 avril 2022. La police ayant mené des enquêtes a découvert que le défunt avait des antécédents psychologiques instables. Des semaines avant sa mort, il avait pris contact avec une infirmière spécialisée en santé mentale Jaclyn Pickup, qui a affirmé qu’il avait accepté de reprendre son traitement après une semaine où il refusait de le faire en indiquant qu’il se sentait bien.

Sa mère témoigne désespérée de son fils qui s’est suicidé: « il avait une humeur changeante ». Selon les sources, sa mort aurait été évitée s’il acceptait de se faire suivre normalement par les spécialistes qui ont fait ce qu’ils pouvaient.

Les causes avérées

Hélas, le suicide de Paul est la cause d’une forte dose de consommation de stupéfiants et d’alcool, a certifié la police à la suite de l’autopsie. Dr Julie Evans, toxicologue a relevé dans son sang un taux d’alcool au-delà de la normale (deux fois la limite légale) et de cocaïne très élevée.

Encore un cas qui montre l’impact destructeur de consommations des stupéfiants sur les actions et les facultés mentales des individus. Paul Hilton n’était plus maître de ses actions et les…lire la suite en cliquant ici

laissez un commentaire