Ultimate magazine theme for WordPress.

Sanctions contre le Mali : Urgences Panafricanistes accuse les chefs d’Etats africain de…

0
Urgences Panafricanistes Sénégal, en collaboration avec d’autres organisations de la société civile, a tenu ce jour (hier) une conférence de presse sur les sanctions injustes et lâches de la CEDEAO sur l’État Malien.
Nous estimons que cette décision de la CEDEAO est motivée par la simple et unique raison que le peuple et le gouvernement Malien souhaitent se séparer de la France et trouver d’autres partenaires capables d’assurer leur sécurité. En effet les forces Barkhane présentent au Mali depuis maintenant plusieurs années n’ont pu arrêter les terroristes et stopper le massacre des populations Maliennes. C’est pourquoi le peuple Malien a décidé dans un premier temps de trouver d’autres partenaires capables d’assurer sa sécurité dans un partenariat gagnant-gagnant.
Nous accusons les chefs d’états Africains d’être manipulés par la France qui cherche à sauvegarder ses intérêts au Mali.
Le Mali est un pays souverain, et par conséquent, a le droit de choisir sa propre destinée que cela ne déplaise à ce conglomérat de présidents qui ne traduit aucunement la volonté de la population africaine.
Les sanctions imposées au Mali ne seront pas sans conséquences économiques pour le Mali mais également les autres pays Africains.
En effet, le Mali est le premier partenaire économique du Sénégal dans la zone UEMOA avec des exportations estimées à plus de 400 milliards chaque année ; flux plus important que toute l’UE réunie avec le Sénégal.
Nous exhortons donc l’État du Sénégal ainsi que tous les autres pays de la CEDEAO à prendre leurs responsabilités en refusant l’application de ces sanctions.
Nous appelons toutes les organisations à nous rejoindre afin de poursuivre la lutte pour la souveraineté de notre peuple.
Fait à Dakar, 13 janvier 2021.
Cellule Communication
laissez un commentaire