Ultimate magazine theme for WordPress.

Sonko le « Ibadou » accusé d’être un « caïd assoiffé d’argent et de fille »

0

L’affaire des 94 milliards, dans laquelle Ousmane Sonko accuse Mamour Diallo d’avoir détourné cette somme, est loin de connaitre son épilogue. Alors qu’une nouvelle décision de justice est tombée, mardi dernier, le leader du parti Patriotes du Sénégal pour le travail, éthique et la fraternité (Pastef) ne lâche pas le morceau. Dans une nouvelle sortie, il a bombardé le gouvernement en place. Mais il y’a eu un nouveau rebondissement dans cette affaire. Le principal accusé, Mamour Diallo, est sorti de son silence et ses paroles ne vont pas plaire à Sonko et ses souteneurs. Un second round se prépare.

L’affaire des 94 milliards continuent de défrayer la chronique. En effet cette affaire fait partie des sujets les brulantes de l’actualité de notre pays. En effet, Ousmane Sonko accusait Mamour Diallo d’avoir soustrait cette somme avant qu’il ne soit blanchi par la commission d’enquête parlementaire. Après la bataille d’opinion, les deux hommes se livrent un impitoyable combat judiciaire.

Après l’ordonnance de refus d’informer du juge de première instance, qui avait classé l’affaire sans suite, les avocats de Ousmane Sonko avaient attaqué cette décision. Ce mardi 13 juillet, la Chambre d’accusation de la Cour d’appel de Dakar a rendu son verdict, confirmant l’ordonnance de refus d’informer rendue en première instance dans cette affaire dite des 94 milliards. Mais le Patriote en chef n’est pas satisfait de cette nouvelle décision. Ousmane Sonko décide de saisir la Cour de cassation.

Connu pour ses positions hostiles au régime, Ousmane Sonko est obsédé par cette affaire. Sur sa page Facebook, le leader de Pastef Les Patriotes a publié un long texte dans lequel il accuse la Justice d’être complice d’une « vaste entreprise d’escroquerie ». Mais il n’est pas la seule personne qui a réagi à cette décision. La personne accusée dans cette affaire est aussi sortie de son silence. Mamour Diallo a attaqué Sonko et ses partisans ne vont pas aimer ces paroles.

Dans un élément sonore parvenu à la rédaction de Xibaaru, il a raillé le bourreau présumé d’Adji Sarr. « La Cour d’Appel a pris une décision qui a débouté les avocats de Monsieur Ousmane Sonko. Je n’en dirais plus c’est une décision de justice que je ne me permettrai pas de commenter. Mais en tant que principal accusé j’avais dit une fois que jusqu’au dernier souffle de vie sur terre aucun tribunal ne pourra montrer que Mamour Diallo a soustrait dans le budget de l’Etat 94 milliards », se dédouane M.Diallo.

Sonko, le caïd assoiffé d’argent et de fille

Mamour Diallo ne s’arrête pas seulement au constat du jugement. Il va plus loin en accusant Sonko d’être un obsédé: « S’agissant de ce monsieur que vous venez de citer (Ousmane Sonko), Je dirai que c’est un caïd assoiffé d’argent et de fille…moi je lui conseillerais de se concentrer sur cette affaire qui le poursuit et qui intéresse les sénégalais au premier point. Parce que pour la première fois dans l’histoire politique de ce pays un candidat à la magistrature suprême a été accusé de fait aussi grave que le viol par une jeune fille. D’aller répondre au tribunal, d’éviter un dilatoire, d’éviter de faire des sorties ».

Il prédit néanmoins le pire pour le parti de Sonko après les accusations de viols. « Les semaines à venir vous assisterez à des défections massives à Pastef. Car des hommes de valeur n’accepteront pas d’être dirigé par ce monsieur-là », tonne Mamour Diallo.

Cette sortie inattendue de Mamour Diallo ne va plaire aux Pastéfiens qui n’arrivent toujours pas à digérer leurs défaites sur cette affaire. Mais la question que tout le monde se pose est de savoir qu’est-ce qui motive réellement Ousmane Sonko qui se tue dans ce dans cette affaire. Est-il assoiffé d’argent ?

Pour rappel, la controverse est née du titre foncier 1451/R d’une superficie de 254ha 13a 93ca (2 millions 580 mille mètres carrés) appartenant aux héritiers de feu Djily Mbaye. Lesquels se sont rapprochés d’Atlas, fondée par l’ancien inspecteur des Impôts et domaines Ousmane Sonko, pour demander à son cabinet de diligenter le dossier.

Niakaar Ngom pour Xibaaru

laissez un commentaire