Succession au Hcct : Désamour entre Macky et proches de Tanor

Les signes d’implosion de la coalition au pouvoir se manifestent à travers diverses facettes depuis l’entame du second et dernier mandat du président de la République. Des responsables socialistes craignent même le retrait de la présidence du Hcct, par le président Macky Sall.
Du côté des socialistes pro Ousmane Tanor Dieng, défunt président du Hcct, la rupture du pacte de gouvernance collégiale au sein de Benno Bokk Yakaar se dessine avec des mesures de suppression prises par le chef de l’Etat, de l’allocation des appuis financiers qui étaient destinées à des responsables socialistes.
Depuis le rappel à Dieu de leur secrétaire général, certains responsables socialistes commencent à émettre des doutes sur l’attitude du Président Macky Sall qui pourrait à tout moment confier la présidence du Haut Conseil des collectivités territoriales à l’ex premier ministre, Mahammad Boune Abdallah Dione. Ces socialistes se fondent d’ailleurs sur les appuis financiers que patron du Hcct allouait à certains militants et responsables socialistes chaque mois, en puisant sur ses fonds politiques.
Une mesure malvenue, selon les personnes concernées qui ont piqué une colère noire contre le président de la République pour avoir été mises devant le fait accompli. Ces dernières ont même assimilé cet acte à de l’« inélégance » de part de leur allié de chef d’état. Autant s’attendre donc à une levée de boucliers entre des responsables socialistes et Macky Sall, si toutefois le fauteuil du Hcct leur est retiré.

Senego