Thierno Alassane Sall : « Le torodo du mensonge »

D’un poids politique insignifiant, l’ancien ministre de l’Energie Thierno Alassane Sall croit verser dans le mensonge en permanence, se trompant tout le temps de cibles. Thierno Alassane Sall en veut à toute la République pour avoir été viré comme un malpropre du gouvernement. La faute à son incompétence, mais surtout qu’il avait voulu faire de la découverte du pétrole au Sénégal, son propre business.

Thierno Alassane Sall donne la preuve qu’il n’est pas un homme d’Etat, et a cherché à travers tous les moyens à ne pas se plier aux directives du Chef de l’Etat Macky Sall et de son ancien Premier ministre à l’époque, Mohammad Boun Abdallah Dionne sur la signature de licence à des compagnies pétrolières pour l’exploitation du pétrole et du gaz. On l’aurait laissé agir, ce sont d’obscurs lobbys étrangers sans foi qui allaient contrôler toute l’exploitation du pétrole et du gouvernement. Thierno Alassane Sall ne pouvait plus rester dans le gouvernement, c’est pourquoi il y a été chassé comme un malpropre. Thierno Alassane Sall est « le torodo du mensonge » au Sénégal.

Partout, il passe pour faire croire que c’est lui qui cherchait à préserver les intérêts du Sénégal. Thierno Alassane Sall veut faire croire qu’il dispose de sources de renseignement « hors du commun ». Mon œil ! Il n’a rien, mais veut s’accrocher au mensonge pour pouvoir exister politiquement. Thierno Alassane Sall avait même inventé l’histoire de négociations secrètes entre Frank Timis et le Président Macky Sall.

Avec le Congrès de la renaissance démocratique (CRD), un regroupement de trois partis lilliputiens qui s’en prenaient au Président Macky Sall et la médiation sur la crise au Mali, le voilà qui attaque la CEDEAO. « La CEDEAO menace non la rébellion au Nord du Mali, ni Boko-Haram, le MFDC mais l’opposition malienne. La CEDEAO invoque la Constitution pour sauver IBK qui a violé celle-ci par un putsch électoral », soutient-il. Thierno Alassane Sall agit comme Lucifer, le diable. Pourquoi cherche-t-il tant à attiser le feu au Mali que tout le monde veut éteindre ? A n’en pas douter, Thierno Alassane Sall est dans la logique de souhaiter que le chaos s’installe au Mali par un départ brutal de IBK du pouvoir.

La rédaction de Xibaaru