Thierno Hameth Sow reprécise la pensée d’Aliou Dembourou Sow…

Marabout Peulh originaire de Louboudou, un ardent foyer religieux niché dans les entrailles du Ndiambour traditionnel (Département  Louga), Thierno Hameth Sow vient d’apporter son soutien indéfectible à l’honorable député et, non moins, Président du Conseil départemental de Ranérou-Ferlo, Aliou Dembourou Sow.
Selon lui, les machettes dans la culture peulh désignent tout simplement les cartes d’électeurs contrairement à la fausse et mauvaise interprétation qu’ont voulu faire certains activistes aidés par  des politiciens en perte de vitesse. « Le tonnerre de réactions suscitées par la sortie de l’honorable député Aliou Dembourou Sow ne se justifie pas. Pourquoi vouloir diaboliser quelqu’un qui a tout fait pour le Sénégal et pour le Président de la République Macky Sall. Il ne mérite  vraiment pas ce lever de boucliers. Pour nous qui le connaissons, savons pertinemment que cet homme n’est pas violent. Les machettes évoquées dans son discours tant incriminé ne désignent que les cartes d’électeurs. Rien de plus. C’est notre façon da parler en milieu peulh. Qu’on cesse de nous divertir car le  Sénégal a d’autres priorités que de gloser  sur ces vétilles », peste-t-il.
Thierno Sow, de finir par lancer : « Le Sénégal a une tradition de paix sociale et de concorde nationale que transcende tout  discours belliqueux, voire  communautariste. L’on se regarde tous vivre ensemble sans  aucune abstraction ethnique, religieuse ou confrérique. Qu’ on ne créé pas de monstres. Le député Aliou Dembourou Sow est un homme ouvert aux pollens de toutes les autres cultures du pays et, même, d’ailleurs. Il a des rentrées au Ferlo (Matam), dans le Ndiambour ( Linguère, Louga), dans le Baol (Touba), mais aussi, dans le Saloum ( Kaolack), à Tamba et Ziguinchor. Il se veut un Sénégalais avant tout », martèle Sow.
Ibrahima NGOM