Ultimate magazine theme for WordPress.

Troisième Mandat : ADO fonce…Macky hésite

Le président ivoirien Alassane Ouattara et Macky Sall
0

Les Présidents Macky Sall et Alassane Ouattara se découvrent. Interrogés conjointement par RFI, tous deux n’ont cherché à cracher sur un troisième mandat successif. Et d’y aller avec des menaces. Les deux Présidents sont prêts pour se faire investir pour un troisième mandat. Le comble, pour qui sait, aussi bien la Constitution au Sénégal, que celle en Côte d’Ivoire, interdisent à leurs Présidents de briguer un troisième mandat.

Macky Sall et Alassane Ouattara cherchent à tenter leur coup de force. Peu importe, les moyens, ils n’ont envie qu’une seule chose, c’est réussir à s’imposer pour un troisième mandat. Alassane Ouattara qui a accédé au pouvoir en Côte d’Ivoire, après avoir traversé l’épreuve de force que lui imposait Laurent Gbagbo et grâce à l’intervention militaire française, se doit d’en tirer une leçon. Combien de vies humaines ont été perdues en Côte d’Ivoire pour qu’il parvienne à arracher le pouvoir que cherchait à confisquer Laurent Gbagbo. Le peuple ivoirien mériterait-il de subir à nouveau une telle épreuve ? Certainement, non.

Quant au Président Macky Sall, voilà quelqu’un qui n’entend tirer de leçons ce qui s’est passé en juin 2011 et à la veille de l’élection présidentielle de 2012, lorsque le peuple sénégalais s’est vaillamment dressé pour dire non à Me Abdoulaye Wade qui lui aussi s’accrochait à l’idée d’un troisième mandat à fin d’une dévolution monarchique du pouvoir au profit de son fils Karim Wade.

En réalité comme Laurent Gbagbo, comme Me Abdoulaye Wade, Macky Sall comme Alassane Ouattara gardent une conception monocratique de la gestion du pouvoir. De qui se moque-t-on, lorsque Alassane Ouattara jette à la face de tout le monde que certaines circonstances pourraient le pousser à solliciter à nouveau un troisième mandat ? Qui dit mieux, lorsque son homologue au Sénégal décrète que personne dans son camp, ne doit évoquer qu’il ne peut se présenter à un troisième mandat, au regard de la Constitution, sous peine de passer à la guillotine. Il est temps que Macky Sall et Alassane Ouattara se réveillent pour ne pas subir les mêmes désillusions que Me Abdoulaye Wade et Laurent Gbagbo.

La rédaction de Xibaaru

laissez un commentaire