Un journaliste analyse une image de Sonko dans les champs (photo)

ANALYSE SEMIOLOGIQUE DE CETTE IMAGE. Par Cheikh Saad Bou Fall

image

Il convient de prime abord de dire que la sémiologie est une discipline qui se donne pour tâche d’expliquer, voire de dévoiler le sens des images qu’elle étudie grâce aux recoupements qu’elle opère dans tous les champs du savoir.

Dans son ouvrage intitulé L’œuvre parle, Susan Sotang disait «interpréter, c’est appauvrir, diminuer l’image du monde, lui substituer un monde factice de signification».

L’interprétation de cette image permettra de faire une lecture approfondie de cette rencontre entre ces cultivatrices et leur frère dans leur lieu de travail.

L’image n’est pas l’indication d’autre chose qu’elle-même mais la pseudo présence de ce qu’elle-même contient. La lecture de l’image est le cheminement conscient, intentionnel du regard sur celle-ci.

Pour appréhender le sens de cette image, il conviendra de mettre l’accent sur plusieurs éléments constitutifs de celle-ci.

D’abord le cadre qui est une rizière dans la verte Casamance. Cette verdure dans cette image traduit l’espérance, la santé, la fraicheur et la richesse de la nature. Le vert aussi porteur de chance, invite au calme et, est un symbole de croissance.

Ensuite, les expressions des visages montrent l’atmosphère qui prévaut pendant cette rencontre. Le sourire, qui en est une, témoigne en général de la sympathie. «Ton sourire est un don que tu accordes à tes semblables » rappelait un proverbe maghrébin.

Le regard de quelques-unes des femmes orienté vers les pieds d’Ousmane Sonko trempés dans l’eau qui montre une certaine humilité de l’homme en question. Cette humilité est appuyée par l’absence d’accessoires (montre, lunettes, bagues) montrant ainsi l’engagement total de la personne dans le travail.

Enfin, la gestuelle composée ici par des applaudissements, synonymes de joie, d’encouragements de la part des dames exerçant un travail manuel qui demande beaucoup d’efforts. Ces cultivatrices montrent une double fierté sur leur travail et la visite de Sonko, qui est une forme de reconnaissance de leur bravoure. Et l’ouverture vers la gente féminine mais surtout la confirmation de l’importance de l’agriculture dans le programme du Pastef pour le développement du pays.

Cheikh Saad Bouh FALL

Juriste

Journaliste, diplômé du CESTI