Une reine de beauté jugée trop noire en Thaïlande

Le 20 septembre dernier, Patcharaporn Chantarapadit, 22 ans, a été couronnée, reine de beauté, Miss Grand Thaïlande 2020. Mais la nouvelle reine de beauté du pays n’a pas que des supporters et très vite elle s’est retrouvée au centre d’une polémique sur sa couleur de peau.

Patcharaporn Chantarapadit a de nombreuses qualités. D’abord elle est très belle, c’est pourquoi elle a été élue Miss Thaïlande 2020, mais elle est aussi engagée politiquement et soutient la démocratie en affirmant qu’elle se rangeait du côté des manifestants qui avaient organisé un rassemblement de masse à Bangkok, la veille de son couronnement. Depuis, elle est victime de nombreuses injures, y compris des agressions racistes, de la part de nombreux de ses compatriotes thaïlandais.

« Nous avons besoin d’une vraie démocratie », a déclaré Patcharaporn, en anglais, en réponse à une question adressée aux candidats au sujet des manifestations antigouvernementales qui ont lieu régulièrement dans le pays, sous la pression de la jeunesse thaïlandaise, depuis deux mois. Sa réponse a suscité la colère de l’armée thaïlandaise et beaucoup ont critiqué son teint foncé comparant la jeune femme avec un « nègre ». « C’est la reine de beauté la plus laide que j’aie jamais vue », a déclaré un commentateur, « Je pensais que c’était une reine de beauté d’Afrique ». Plusieurs autres l’ont appelée « e-daam », un terme thaï péjoratif destiné aux femmes, qui se traduit à peu près par « darkie ou peau sombre ».

reine

Les remarques péjoratives sur les personnes d’origines africaines ou ayant la peau foncée sont courantes dans un pays où un teint plus sombre est souvent considéré comme une marque de statut inférieur et est associé aux ouvriers et aux riziculteurs qui ont besoin de travailler au soleil pour vivre.

« La société thaïlandaise considère toujours la peau noire comme quelque chose d’inacceptable », a déclaré Natthawadee « suzie » Waikalo, une jeune influenceuse des médias sociaux dont le père est Malien et la mère Thaïlandaise, qui a expliqué, lors d’une conférence de presse à Bangkok, en juillet, avoir été licenciée de son travail, car son employeur jugeait que sa peau noire « donnait une mauvaise image de l’entreprise ».

Mais face aux propos racistes, de nombreux Thaïlandais ont pris la défense de la reine de beauté Patcharaporn « Elle est belle. La peau foncée est géniale ! », a noté une femme de Bangkok qui possède un café. « Je n’ai jamais voulu que ma peau soit plus claire. Être plus bronzé, c’est cool pour moi. Elle a peut-être la peau foncée, mais elle a le cerveau et le courage de défendre ce qui est juste. Cela la rend plus belle pour moi », a déclaré un Américain dans un message sur Facebook.

Patcharaporn Chantarapadit, 22 ans, a été couronnée le 20 septembre Miss Grand Thaïlande 2020 lors d’un événement au cours duquel elle a déclaré se ranger du côté des manifestants pro-démocratie qui avaient organisé un rassemblement de masse, à Bangkok la veille.