Ultimate magazine theme for WordPress.

Un imam et un enseignant se donnent la mort par pendaison

0

L’imam Dame Niang de la mosquée du village de Ndiobène Mbatar, à Louga, a été retrouvé pendu sur le minaret de la mosquée. À en croire le quotidien L’Observateur, il s’est suicidé à l’aide d’un turban qu’il avait attaché sur le minaret. La découverte macabre est faite par un fidèle qui se rendait à la prière de l’aube.

Le défunt s’est servi d’une échelle laissée sur place par les maçons qui procédaient à des réfections dans la mosquée. Il a fait usage du turban avec lequel il se couvrait la tête pour se pendre. Selon les sources du journal, il est mort d’une strangulation mécanique ».

A Goudomp, c’est un enseignant du nom de B. Th. qui a été retrouvé mort pendu à un arbre dans son village, Djidinky Manjacque. Le drame est survenu ce dimanche 27 février 2022. La victime, âgée de 28 ans, était à sa 2e année d’enseignement dans le village de Sobaly dans la commune de Kolibantang. D’après le quotidien national Le Soleil, le défunt se plaignait, ces derniers jours, de maux de tête.

 

 

laissez un commentaire