Ultimate magazine theme for WordPress.

3e vague de Covid : La gauche sénégalaise demande la suspension des manifestations nécessitant des regroupements

0

Depuis le lundi 02 mars 2020, notre pays le Sénégal, à l’instar de la plupart des pays du monde, fait face à l’épidémie du Nouveau Coronavirus COVID 19. Cette épidémie, partie de Wuhan en Chine a fini de plonger le monde dans une crise sanitaire sans précédent. 

En effet, le nombre de personnes contaminées par ce virus ne cesse de croître et atteint, en ce 31 juillet 2021, 197 millions de personnes avec un bilan de plus de 4 millions de morts à travers le monde !

A l’évidence et malgré les efforts de la communauté scientifique pour disposer le plus rapidement possible de vaccins, ce virus, capable de muter lors de sa démultiplication, comme la plupart des coronavirus, est loin d’être vaincu. En effet, il s’adapte en développant des « variants » dont celui extrêmement contagieux dénommé Variant Delta.

Au Sénégal, après des résultats qualifiés d’exceptionnels par la plupart des observateurs, pour contenir une première puis une seconde flambées épidémiques- qui ont fini de donner un caractère presque endémique à la maladie- le mal est toujours là.

Notre pays fait face à une nouvelle poussée de la pandémie, qualifiée de 3ème vague, avec un décompte macabre de ses effets. Au 31 juillet 2021, le Sénégal dénombre 62 290 cas déclarés positifs aux tests du nouveau Coronavirus dont 47 136 guéris, 1 353 décédés et 13 800 malades encore sous traitement.

Il faut signaler que les statistiques officielles de contaminations et de décès- qui ne cessent de croître de manière exponentielle pour dépasser régulièrement la barre des 1000 infectés par jour- ne prennent en compte ni ceux qui ne vont pas vers les structures sanitaires, ni les malades asymptomatiques.

En tous les cas, cette nouvelle poussée est certainement due au fameux variant Delta malheureusement apparu dans notre pays ces derniers mois.

Cette souche mutante du Coronavirus n’est peut-être pas plus létale que la souche originelle mais sa capacité de contagion est malheureusement beaucoup plus grande. Du reste, beaucoup de spécialistes comparent sa capacité de contagion à celle de la varicelle et à la maladie Ebola. Ce qui explique l’explosion des cas et la forte pression exercée sur les structures sanitaires et le corps médical de notre pays.

C’est le lieu de rendre hommage au personnel médical pour son niveau d’engagement sans faille et le professionnalisme dont il fait montre pour venir à bout de ce fléau.

Mais ne nous y trompons pas : notre pays ne viendra à bout de cette catastrophe que si nous faisons preuve de responsabilité individuelle et collective.

Aussi, la Conférence des leaders de la CDS appelle tous les sénégalais à adopter les mesures barrières telles que le refus des regroupements sociaux, la distanciation physique, le port du masque, le lavage des mains et surtout la vaccination, tout en évitant les rassemblements.

En effet, même s’il s’avère qu’aucun des vaccins disponibles ne protège à 100%, il demeure constant que ceux qui se sont vaccinés font très rarement les formes graves nécessitant une hospitalisation. Or, ce sont ces formes graves qui tuent ! La logique commande alors de se vacciner !

La conférence des leaders de la CDS demande, respectueusement, par cette déclaration aux chefs de familles, aux dirigeants politiques, aux guides religieux, bref à toute la communauté nationale, de surseoir, dans toute la mesure possible, aux manifestations nécessitant des regroupements en ces temps de fortes incertitudes.

Elle demande aussi aux élèves et étudiants, qui seront bientôt en vacances, d’éviter de se regrouper au niveau des plages car cette souche mutante, contrairement à l’originale, touche beaucoup plus les jeunes.  Il y va de la préservation de leur vie et celle de leurs proches !

 

Fait à Dakar le 31 juillet 2021

 La conférence des leaders

laissez un commentaire