Ultimate magazine theme for WordPress.

Affaire Sonko : Le chantage de Khalifa Sall…il veut des morts encore et encore

1

Coupable ou pas, Ousmane Sonko ne devrait pas être jugé selon ses alliés de la coalition Yewwi Askan Wi et surtout pour le leader de Taxawu Dakar, Khalifa Sall. Ce dernier a déjà fait son jugement et demande la fin de la procédure contre Ousmane Sonko accusé de viol par la jeune masseuse Adji Sarr. Khalifa Sall de faire dans la menace en avertissant les autorités sur une possible réédition des émeutes de mars 2021 en cas d’arrestation du présumé coupable Ousmane Sonko.

Khalifa Sall oublie qu’il est aussi un père de famille. Il est aveuglé par sa vengeance contre Macky Sall au point de vouer aux gémonies la pauvre Adji Sarr dans l’affaire qui l’oppose à Sonko. Lors de la conférence de presse de Yewwi Askan Wi, le leader de Taxawu a menacé les autorités : « les populations se sont mobilisées, certains avec un sentiment de révolte, d’autres avec un sentiment d’inquiétude. Car, nous ne pouvons exclure une réédition des événements de mars. Personne ne le souhaite, mais cela reste une possibilité… Yewwi Askan Wi est dans une posture de responsabilité… »

sonko
Khalifa Sall a pleuré à la veille de son audition par le juge

Il ne manquait plus que ça. Voir Khalifa Sall, lui aussi, faire des menaces. Lui, qui a été un pleureux, mais aujourd’hui qui menace le pays d’être à feu et à flamme, parce que selon lui, Ousmane Sonkp ne doit être poursuivi en justice. Malgré, l’accusation de viol et de menace de mort dont il fait l’objet de la part de la fille Adji Sarr. La sortie de Khalifa Sall est tout simplement ridicule. Et puis, si Ousmane Sonko est innocent, de quoi a-t-on peur ?

L’action judiciaire va se poursuivre jusqu’au bout dans cette affaire, n’en déplaisent à Khalifa Sall et tous ceux qui pensent comme lui de la sorte au sein de Yewwi Askan Wi. Il n’y aura pas d’émeutes, et la vérité surgira dans cette affaire. Ce ne sont pas des menaces qui empêcheront la justice de faire son travail. Les Sénégalais se félicitent de la fermeté affichée par les autorités qui ont pris les devants en déployant les forces de l’ordre et de mettre en place un dispositif pour parer d’éventuelles manifestations violentes.

La justice doit triompher dans cette affaire. Si Ousmane Sonko est coupable que la loi lui soit appliquée, s’il est innocent qu’il soit blanchi, et l’on passe à autre chose. L’affaire Adji Sarr – Ousmane Sonko tient en haleine le Sénégal, à chaque fois qu’elle est évoquée. Parce que certains de la trempe de Khalifa Sall font de la démagogie et usent de chantage dans cette affaire, en menaçant le pays de s’installer dans le chaos.

 

sonko
Khalifa Sall frappé d’ineligibilité

Khalifa Sall doit lui-même apprendre qu’il avait été poursuivi, traduit et condamné par la justice, parce que, accusé de détournement de deniers publics. Malgré toute la politisation qui avait été faite à l’époque dans cette affaire, cela n’avait empêché les Sénégalais, après sa condamnation, de vaquer librement à leurs préoccupations. Cela doit lui servir de leçon. Rien ne se passera et l’affaire Adji Sarr – Ousmane Sonko va se régler devant la justice.

Cette tentative d’intimidation de déclencher des émeutes doit plus que jamais cesser. Il y a eu les évènements de mars 2021 qui ont causé des morts, parce que tout le monde a été pris au dépourvu. Aujourd’hui, les autorités ont tiré les leçons en prenant toutes les dispositions pour assurer la sécurité des biens et des personnes, et parer à toutes tentatives de troubles à l’ordre public. Et Khalifa Sall le sait bien. Seulement, il agit comme si de rien n’était. Comment un homme politique aussi expérimenté que Khalifa Sall puisse vouloir rééditer des évènements qui ont fait 14 morts…rien que pour l’audition d’un homme politique ?

Papa Ndiaga Dramé pour xibaaru.sn

Afficher les commentaires (1)