Agression contre sa personne : Mame Diarra Fam n’a pas dit la vérité

Agression contre sa personne : Mame Diarra Fam n’est-elle pas la coupable dans la peau de la victime ?

Hier jeudi, la commune de Pikine Guinaw Rails a été le théâtre d’une scène de violence. Alors que les autorités, en présence du Préfet de Pikine, du sous-Préfet, du maire de la ville de Pikine Abdoulaye Thimbo, du maire de la commune de Guinaw Rail s’apprêtait à la pose de la première pierre pour la reconstruction de la Maison de la Femme de Pikine Guinaw Rails ont été surpris par l’apparition subite d’individus identifiés comme étant des partisans de la députée du Parti démocratique sénégalais (PDS) Mame Diarra Fam venus saboter la cérémonie.

Des échauffourées, il y en a eu, comme le montre en image cette vidéo. Grâce à l’intervention des forces de l’ordre, la cérémonie s’est finalement déroulée sans heurts. Des échauffourées organisées par les partisans de la députée du PDS Mame Diarra Fam en guise de représailles pour l’agression dont elle dit avoir subi.

Une histoire grotesque

D’ailleurs, depuis quelque temps, une partie de l’opinion ne fait que se braquer su cette affaire. La députée Mame Diarra Fam soutient avoir été agressée, à cause de son intervention sur la Sen-TV par rapport aux inondations au sein de la commune de Guinaw Rails. Tout un tapage s’en est suivi après cette affaire. Sans mesure, des individus sont vite montés au créneau pour condamner cette agression dont la députée se dit victime, sans pour autant essayer de vérifier l’information.

Mame Diarra Fam a-t-elle été victime d’une agression comme elle le soutient ? Les informations en possession de Xibaaru permettent d’en douter. Finalement dans cette affaire, on peut même dire, si ce n’est pas le coupable qui cherche à jouer le rôle de la victime ? Ne parait-il pas étrange que la députée se fasse agresser par un handicapé qui marche à l’aide de deux béquilles ?

Comment un handicapé peut être envoyé pour agresser ?

Il apparait, d’après les investigations menées par Xibaaru, après l’intervention de Mame Diarra Fam, un des conseillers municipaux au sein de la commune de Guinaw Rails, un handicapé, Lamine Thiam, il se nomme, de son propre chef, s’est rendu devant les rigoles qui se trouvent près du domicile de la députée et montrer que l’Etat fait des efforts dans la lutte contre les inondations. Parce que, aux alentours de chez la parlementaire, personne n’est affecté par les inondations.

Un affront que n’a pas accepté la parlementaire qui dès qu’elle a aperçu Lamine Thiam s’est ruée sur ce dernier qu’il a fait tomber de ses béquilles. Lamine Thiam n’avait ainsi d’autres ressources que de s’accrocher sur les jambes de Mame Diarra Fam qui est tombée à son tour. Aucune autre personne, selon des témoins, n’est intervenue, si ce n’est la garde du corps de Mame Diarra Fam venu les séparer. Seulement, la députée a profité de cette affaire où elle apparait la coupable pour se mettre dans la peau de la victime, alerter l’opinion pour peindre le régime du Président Macky Sall comme étant horrible.

La presse qui tombe dans le panneau

Soyons sérieux, des responsables du parti au pouvoir peuvent-ils commanditer une agression contre un de leurs ennemis, en envoyant un handicapé à la besogne. Il faut être vraiment maladroit pour le faire. La manœuvre est cousue de fil blanc pour apparaître. C’est du mensonge cette soi-disant agression.

Une partie de l’opinion est allée vite dans cette affaire et est tombée dans le panneau, sans pour autant aller dans le fond de cette affaire. Ce qui est regrettable. Regrettable, surtout quand la presse tombe elle aussi dans le panneau, sans pour autant interroger tous les protagonistes de cette affaire et disposer de la bonne information. Des confrères sont allés vite en besogne, pour s’approprier de la version servie par Mame Diarra Fam et condamner ceux qui sont désignés coupables par cette dernière.

Quoi qu’il en soit, il faut faire confiance à l’enquête judiciaire ainsi ouverte qui permettra de faire toute la lumière sur cette affaire. Elle permettra ainsi de savoir comment une histoire grotesque a été montée pour aboutir à une tentative de sabotage de la cérémonie de pose de la première pierre pour l’édification d’une nouvelle Maison de la femme à Pikine Guinaws Rails. Une maison dont toute femme de Guinaw Rails doit se sentir honorée.

La rédaction de Xibaaru