Alerte : Installation d’une usine de recyclage d’huile morte…Quand les chinois nous tuent à petit feu

Après avoir mis en veilleuse un large pan de notre économie, les chinois s’apprêtent, cette fois-ci, à nous « achever ». Et pour cause, ils viennent d’installer leur quartier à Diamniadio où ils s’adonnent à des activités pas du tout catholiques. L’implantation d’une usine de recyclage d’huile morte au niveau de la nouvelle Ville (site de l’APROSI) fait, déjà, jaser plus d’un.
Selon nos sources, cette usine en question est bien visible non loin de la sphère ministérielle. Elle est sans insigne et a aussi une capacité de nuisance extrême par ce qu’elle déverse ses  déchets nuisibles dans le lac se  trouvant dans cette nouvelle métropole et qu’elle pollue jusqu’à environs 50 Km à la ronde.
Les populations ont beau crié leur désarroi mais, rien ! Que nenni ! Des agents du Ministère de l’Environnement et du Développement sont moult fois  envoyés sur les lieux pour des missions de contrôle et d’inspection mais, ils sont, pour la plupart, grassement amadoués par les responsables de l’usine.
Pour dire vrai, ils offrent des enveloppes financières dodues pour pouvoir acheter leur silence, leur complicité. Ils utilisent un autre astuce pour accomplir leur sale boulot : changer les horaires de fonctionnement de l’engin  de 04h du matin à 08h pour réussir, dans la douceur, leur forfait.
Mais qui les protège,vraiment ? Nos informateurs soulignent que les auteurs de ces actes néfastes sur la santé de nos populations ont des complices bien tapis dans l’ombre de la République (Ministres, DG, etc.) Aujourd’hui, le Président de la République son Excellence Macky Sall est interpellé pour les stopper une fois pour toutes . Les populations des villages qui ceinturent Diamniadio comptent également saisir les défenseurs de l’environnement, les mouvements citoyens et sociaux pour éviter la catastrophe.
Ibrahima NGOM