Ultimate magazine theme for WordPress.

Antoine Diome…le mal aimé de l’opposition qui emmène tout le monde vers les Urnes

0

Antoine Diome est-il la force tranquille de l’État qui a su convaincre l’opposition radicale, la société civile, les non-alignés et les activistes à se faire accepter et à les emmener tous vers les urnes le 31 juillet 2022 ? Il fut le « diable » avant les locales avant de devenir l’homme qui a bien organisé ces élections sans heurts. Ensuite lors des dépôts des listes pour les Législativrs, il était devenu la main invisible de l’État avant d’être miraculeusement oublié après les décisions du Conseil constitutionnel. Aujourd’hui en pleine campagne, tous, opposition comme pouvoir, saluent le bon déroulement de la campagne devant les conduire aux urnes. Comment Antoine Diome est-il parvenu à faire l’unanimité ?

antoine
l’opposition radicale qui ne ménageait pas Antoine Diome

Alors que l’on s’attendait que son nom soit mis et placé au cœur des débats en cette campagne électorale pour les législatives, tant il avait été traité de tous les noms d’oiseaux. Antoine Diome avait été placé au cœur de la polémique avant le démarrage de la campagne pour les législatives. L’opposition ne ratait guère l’occasion pour réclamer sa tête qui avait été mise à prix. C’est pourquoi, l’on pensait que des membres de cette opposition allaient profiter de la tribune que leur offre la campagne, pour continuer à se défoncer sur Antoine Félix Diome.

Durant tout le temps où il se faisait attaquer de toutes parts, Antoine Diome n’a jamais flanché. Il est resté de marbre, continuant à démontrer qu’il est un homme qui sait où mettre les pieds. Magistrat, Antoine Diome maîtrise mieux que quiconque, les lois, règlements et textes de ce pays. Et, c’est la raison pour laquelle, il ne s’est jamais mis à dos la société civile. Antoine Diome est en train de réussir son pari. On n’entend personne contester le processus électoral actuellement en cours.

Alors qu’il est d’usage généralement en pareille occasion que l’opposition se mette à crier pour contester les acteurs de l’organisation du processus électoral, Antoine Diome réussit à faire taire les critiques. Personne ne cite plus son nom. Tout le monde s’accorde qu’il est en train d’abattre un bon boulot. Antoine Diome peut sereinement se mettre en ce moment à veiller pour que le reste de la campagne et que le jour du scrutin que tout se déroule à merveille…

antoineIl peut aisément réussir ce pari. Finalement, il y aura certes des contestations à l’issue de la publication des résultats, mais finalement tous les observateurs sauront reconnaître que le processus s’est déroulé dans la transparence. Aujourd’hui, tout le monde saura reconnaître le rôle joué par Antoine Diome, le mal aimé. Il est le mal aimé. Pas parce qu’il organise un processus électoral taillé sur mesure en faveur de la coalition en pouvoir, mais parce qu’il dérange par sa maîtrise des textes.

Beaucoup n’avaient certes pas souhaité l’avoir à travers leur chemin, vu le poste qu’il occupe. Antoine Diome est un homme très à cheval sur les principes et sur les règlements. C’est pourquoi, ses actions peuvent déranger parfois les opposants toujours pas en règle avec les lois. Rarement, le Sénégal n’a disposé d’un ministre de l’Intérieur de sa trempe dans son histoire. Ses détracteurs ont baissé les armes, à force de n’avoir plus d’arguments pour le combattre. Ils ont essayé toutes sortes de stratégies pour le dénigrer aux yeux de l’opposition, mais Antoine Diome a bien tenu.

Il a su résister à tous les coups que lui envoyaient ses adversaires durant la période préélectorale. Certains s’attendaient à le voir jeter les armes et rendre sa démission, tant la pression a été grande sur lui, mais Antoine Diome a démontré à tout le monde qu’il est un dur à cuire.

La Rédaction de xibaaru

laissez un commentaire